Cet article date de plus d'un an.

F1 : Charles Leclerc en pole position du Grand Prix d'Italie à Monza, Max Verstappen rétrogradé en 7e position

La Scuderia Ferrari partira en tête du GP d'Italie dimanche à Monza, avec Charles Leclerc. Un Grand Prix marqué par de nombreuses rétrogradations.

France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz son teintées de jaune pour le 100e anniversaire du circuit de Monza. (LUCA ROSSINI / NURPHOTO)

Peut-être que Ferrari devrait quitter son rouge emblématique. En tout cas, les combinaisons jaunes dessinées spécialement pour fêter les 100 ans du circuit de Monza ont réussi à Charles Leclerc. Sur la piste italienne, où la Scuderia est toujours très attendue par des dizaines de milliers tifosis, le Monégasque a décroché la pole position, samedi 10 septembre, à l'issue des qualifications.

Déjà l'un des plus rapides lors des essais libres, Charles Leclerc a confirmé ses bonnes dispositions ce samedi, en devançant Max Verstappen de 0'145 seconde. En tête à l'issue des Q2, Carlos Sainz a signé le troisième meilleur temps. Ce sont pourtant George Russel et Lando Norris qui accompagneront Charles Leclerc sur le devant de la grille, à cause des pénalités qui ont frappé la moitié des coureurs, dont Verstappen et Sainz.

Les pénalités chamboulent la grille

Au total, neuf pilotes ont été sanctionnés en raison de nombreuses pénalités pour des changements de pièces moteur ou de boîte de vitesses au-delà des limites autorisées chaque saison par le règlement. La grille de départ a donc été complètement bousculée. Malgré le deuxième meilleur chrono, le champion du monde en titre a ainsi été rétrogradé de cinq places, tandis que Carlos Sainz s'élancera en 18e position.

Sous les 40 degrés de Monza, et les yeux de 125 000 personnes, Ferrari assure la pole position. De quoi avoir le sourire, comme pour Mercedes, puisque grâce aux sanctions touchant les autres pilotes, George Russel (6e temps) remonte à la deuxième place, juste devant son compatriote Lando Norris (7e temps). Le premier Français, Pierre Gasly, s'élancera en 5e position, Esteban Ocon depuis la 14e.

A noter également la belle performance du Néerlandais Nyck De Vries, qui disputait ses premières qualifications en F1 avec Williams. Le jeune pilote a remplacé au pied levé Alex Albon, opéré de l'appendicite, et bouclé les qualifications à la 13e place. Mais là encore, grâce au jeu des pénalités, il prendra son premier départ en F1 dans le top 10.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.