Cet article date de plus de neuf ans.

McNish met les doigts dans la prise

Les 24 Heures du Mans 2012 viennent certainement de se jouer car l'Audi N.2 en tête a percuté le rail dans les esses Porsche. Allan McNish a pu reprendre la piste mais les dégâts sont assez importants sur sa R18 e-tron quattro et la victoire devrait échapper à l'Ecossais et ses coéquipiers. Alors que le safety car est entré en piste, l'Audi N.1 retrouve la tête. Quant à l'Audi N.3, elle a également été victime d'une sortie de route et a tapé les pneus.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'Audi R18 e-tron quattro N.2 au Mans

Habitué des derniers crashes chez Audi, Allan McNish n'a pas failli à sa réputation en commettant une faute qui va coûter cher. Si c'est une autre R18 qui va l'emporter, ce tête à queue va priver Tom Kristensen d'une neuvième victoire et Dindo Capello d'un beau cadeau d'anniversaire, le jour de ses 48 ans. McNish a en fait conclu quelques minutes de flottement chez Audi. Benoît Tréluyer avait ouvert le bal dans l'Audi e-tron quattro N.1, par un tête à queue sans conséquence, puis Marc Gené a perdu le contrôle de l'Audi ultra
N.3 et tapant dans le rail à la première chicane des Hunaudières, exactement au même endroit que son coéquipier Romain Dumas samedi en fin de journée. McNish a eu le tort d'aller un peu plus loin que ses coéqupiers...

Dans le stand Pescarolo, la Dome-Judd japonaise N.17, moteur en berne, a été mise au repos en attendant l'arrivée. Si elle arrive à boucler le dernier tour, dimanche à 15h00, ça fera un abandon de moins sur une liste déjà longue... et ça ressemblera à une petite victoire du Pescarolo Team.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.