Cet article date de plus d'un an.

Kyle Larson licencié par son écurie après son propos raciste

Après l'annonce de sa suspension lundi par le championnat Nascar, le pilote Kyle Larson a été licencié ce mardi par son écurie, Chip Ganassi Racing. Cette sanction intervient après que le pilote américain ait employé un propos raciste durant la diffusion d'une course virtuelle dimanche face à d'autres pilotes du championnat nord-américain.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (BRIAN LAWDERMILK / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Après la suspension, le licenciement. L'écurie Chip Ganassi Racing a annoncé mardi avoir licencié son pilote Kyle Larson, suspendu indéfiniment la veille par le championnat Nascar pour avoir proféré un mot à caractère raciste, lors d'une course virtuelle diffusée dimanche sur internet. "Après mûre réflexion, Chip Ganassi Racing a décidé de mettre fin à sa relation avec Kyle Larson. Comme nous l'avons déjà dit, les commentaires de Kyle étaient à la fois offensants et inacceptables, surtout compte tenu des valeurs de notre organisation. Il est devenu évident que c'était la seule ligne de conduite appropriée à prendre", a indiqué l'écurie.

Dimanche, Kyle Larson participait à la "Monza Madness iRacing", une des courses virtuelles organisées en période de confinement afin de divertir les fans et de les connecter avec les pilotes. Il rencontrait un problème de son avec son casque, lorsqu'il a interpellé un des techniciens: "Tu ne m'entends plus ? Hey, nè...?"

Kyle Larson lâché de toute part 

L'écurie n'a pas dit qui remplacera le pilote américain de 27 ans, qui a remporté six victoires lors du championnat 2019. La Nascar a été la première à le sanctionner lundi en le suspendant indéfiniment. "Nous faisons de la diversité et de l'inclusion une priorité et nous ne tolérerons pas le type de langage utilisé par Kyle Larson lors de cet événement 'eRacing'", avait déclaré l'instance. Après quoi les sponsors Credit One Bank et McDonald's se sont rapidement désengagés du pilote.

Larson, dont la mère est d'origine japonaise et qui a lui-même bénéficié des programmes d'inclusion de la Nascar pour devenir un de ses pilotes, a présenté ses excuses lundi. "Je veux juste dire que je suis désolé", a-t-il déclaré. "Hier soir, j'ai fait une erreur et j'ai dit le mot qui ne devrait jamais, jamais être dit. Il n'y a aucune excuse pour cela."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.