Sebastian Vettel a des "discussions informelles" avec Racing Point

Lié par la rumeur à Racing Point (qui deviendra Aston Martin) en 2021, l'Allemand Sebastian Vettel a admis jeudi avoir des "discussions informelles" avec l'écurie britannique mais n'avoir "rien à annoncer".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (GIUSEPPE CACACE / AFP)

"A ce point, ce sont seulement des discussions", a affirmé Sebastian Vettel lors d'une conférence de presse en marge du Grand Prix de Hongrie sur le Hungaroring de Budapest. "A un stade ultérieur, avec n'importe qui, cela deviendrait un peu plus concret, mais à ce stade, la vérité est qu'il n'y a rien à annoncer et ce ne sont rien de plus que des discussions informelles".

Toutes les options sont ouvertes pour Vettel 

"Actuellement, toutes les options sont ouvertes " a-t-il répété. "Piloter ou non l'an prochain, peut-être revenir, ne plus piloter du tout ou faire quelque chose d'autre. Il est trop tôt pour prendre une décision et je ne me sens pas pressé " a ajouté l'Allemand. 

"Quoi qu'il arrive, cela prendra certainement un peu de temps, l'important étant que je prenne la bonne décision pour moi-même", a clarifié le quadruple champion du monde 2010-2013 avec Red Bull.

Les deux pilotes de Racing Point toujours sous contrat 

Chez Racing Point, le pilote mexicain Sergio Pérez est engagé jusque fin 2022 et son équipier canadien Lance Stroll, fils de l'un des propriétaires de l'écurie et d'Aston Martin, l'est "sur le long terme".

Interrogé jeudi sur sa position dans l'écurie, Stroll a répondu être "déterminé à rester". Quant à Pérez, que certains médias voient être évincé au profit de Vettel, il a répété avoir "un contrat", concédant tout de même, "en F1, vous ne savez jamais ce qui va se passer, c'est comme ça" et "on verra dans les semaines qui viennent".

L'avenir du pilote allemand âgé de 33 ans est en suspens depuis l'annonce surprise mi-mai de sa séparation d'avec Ferrari l'an prochain. La saison 2020 de F1 a commencé le 5 juillet en Autriche, à huis clos et avec plus de trois mois de retard à cause de la pandémie de nouveau coronavirus. Le GP de Hongrie dimanche en sera la troisième manche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.