Cet article date de plus d'un an.

Formule 1 : à 40 ans, Fernando Alonso prêt à continuer "deux ou trois années supplémentaires"

Sorti d'une retraite de deux ans du paddock de la F1 en 2021, le double champion du monde, au volant de l'Alpine, n'envisage pas de raccrocher.

Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Fernando Alonso en balade autour du circuit Albert Park de Melbourne, le 8 avril 2022. (PAUL CROCK / AFP)

Ne lui parlez pas d'âge. A 40 ans, le double champion du monde de Formule 1 Fernando Alonso espère encore piloter dans la catégorie reine du sport auto pour "deux ou trois ans", a-t-il assuré en conférence de presse vendredi 8 avril. Sous contrat avec l'écurie Alpine depuis 2021, l'Espagnol n'entend pas, pour l'heure, laisser sa place au pilote de réserve de l'écurie, l'Australien Oscar Piastri, 21 ans, sacré champion de Formule 2 en 2021.

"Je pense que si j'avais 25 ans, on ne parlerait pas de ça, c'est une question d'âge", a ajouté le pilote espagnol avant le Grand Prix d'Australie. Pour lui, il s'agit surtout d'une question de performance : "L'année dernière, je pense que j'ai fait ce qu'il fallait (il a terminé 10e du championnat, devant son coéquipier Esteban Ocon). Cette année, on verra comment ça se passe, mais c'est une question de performance et non d'âge", a-t-il assuré. Et de poursuivre : "Je me sens toujours compétitif et rapide, et je passe du bon temps en Formule 1, donc je vais courir je suppose quelques années de plus, deux ou trois années supplémentaires."

La question est désormais la suivante : poursuivra-t-il du côté de chez Alpine ? "Si c'est avec Alpine, ce sera bien, si c'est avec une autre équipe, ce sera bien aussi", a déclaré sans scrupules Fernando Alonso. "Je commencerai ces discussions probablement au cours de l'été", a indiqué le pilote, sous contrat avec Alpine jusqu'à la fin de la saison.

L'Asturian a piloté en Formule 1 entre 2001 et 2018, remportant le titre mondial avec Renault en 2005 et 2006. Il avait signé son retour dans l'élite avec Alpine en 2021, après deux ans d'absence consécutifs à ses dernières années de galère chez McLaren. Pendant cette période, il avait participé au championnat du monde d'endurance (remportant les 24 Heures du Mans en 2018 et 2019 et le titre mondial en 2018-2019), aux 500 Miles d'Indianapolis ou encore au Dakar.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.