Dakar : Al-Attiyah à l'attaque et vainqueur, Peterhansel reste leader au classement général avant la dernière journée en auto

Nasser Al-Attiyah (Toyota) a remporté ce jeudi, la 11e étape du Dakar. Le pilote Qatari s’est imposé sur le fil face à Stéphane Peterhansel (Mini) qui a longtemps mené le tempo avant d'être dépassé en fin de spéciale. Le tenant du titre, l'Espagnol Carlos Sainz a terminé 3e à 2'26''. Avant l’étape finale ce vendredi, le Français reste devant au classement général mais concède 1’56’’ à son rival Qatari, qui demeure à plus de 15 minutes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (JULIEN DELFOSSE / ANTONIN VINCENT)

Cela devait être la plus longue étape de cette 43e édition du Dakar. Rabotée d'une cinquantaine de kilomètres en raison de conditions météorologiques, elle aura réussi au pilote Toyota, Nasser Al-Attiyah. Le Qatari s’est imposé sur le fil, devant le Français Stéphane Peterhansel (+1’56) et l’Espagnol Carlos Sainz (+2’26). Suite à cette journée, Peterhansel, actuel leader au classement général, compte un peu plus de 15 minutes d’avance sur son concurrent. Une avance plutôt confortable pour le Français, à la veille de la dernière spéciale.

Alors qu’il a dominé une bonne partie de l’étape en étant premier à six points de contrôle, Stéphane Peterhansel n’a pas réussi à s’imposer sur la ligne d’arrivée. Le pilote Mini a cédé, dans les derniers kilomètres, face à la pression exercée par Al-Attiyah. La présence de dunes et de rochers en fin de course n’ont pas arrangé le pilote Mini : " Sur la dernière partie, il y avait des dunes avec de gros rochers derrière. On a tapé un coup assez fort et on a à nouveau crevé mais on a eu peur qu’il y ait plus. Apparemment ça va, la voiture a résisté et on a perdu quelques minutes, mais trois fois rien. Toute la journée, ça a été du stress… pas évident", racontait le Français.

Le Qatari, qui pointait pourtant à plus de 3 minutes du Français au kilomètre 306, a réussi à maintenir un rythme rapide lui permettant de signer sa 6e victoire cette année. Malgré son nouveau succès, le pilote Toyota, reste frustré de sa 2e place au classement général qu’il explique notamment en raison de problèmes techniques : "Exactement comme l’année dernière, nous avons eu des problèmes de pneumatiques. J’espère que je reviendrai l’année prochaine avec des règles différentes. Je pense qu’avec 16 crevaisons, c’est beaucoup trop. Mais on va quand même continuer demain à tenter notre chance, nous verrons bien."

"Monsieur Dakar" en bonne voie vers la victoire

Même s’il n’a pas signé sa deuxième victoire de cette édition, sur ce tracé long de 464km entre Al-Ula et Yanbu, "Monsieur Dakar" conserve une bonne avance sur son poursuivant Qatari. 15’05’’ exactement, qui permettent au Français d’entrevoir un petit bout de la victoire finale. Cependant, il devra rester prudent sur les 225 derniers kilomètres qui le séparent d’une huitième victoire en auto et d’une quatorzième victoire générale. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.