Cet article date de plus d'onze ans.

Alphand : "Une course incroyable"

Avec neuf participations aux 24 Heures du Mans, Luc Alphand commence à avoir une certaine expérience de la plus grande course du monde. Et pourtant, cette édition 2010 l'a bluffée. Par le résultat comme la manière. Son team a lui réussi à placer une Corvette C6R au bout. Ils sont 3e du LM GT1 !
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

C'est l'évènement de la journée. Peugeot s'est sabordé en cassant coup sur coup trois moteurs. "Lucho" n'y est pas resté insensible. "C'était une course énorme. Incroyable. Je n’avais jamais vu ça au Mans. Peugeot a craqué parce qu’Audi lui a mis une grosse pression. Les R15 vont d’ailleurs battre le record à la distance dans cette course, c'est dire le niveau de performance de cette année." Très humain, l'ancien vainqueur du Dakar pense aussi aux copains qui ont perdu gros.

"La victoire d'Audi est méritée même si ça fait un gros pincement au coeur pour les pilotes 908. On a tous un coup de coeur pour une voiture ou des pilotes. J’en avais un gros pour la N.2 de Minassian-Montagny-Sarrazin. Je suis vraiment  triste pour eux. C’est pareil pour le team Oreca qui ne méritait pas ça. Ils ont fait un énorme travail avec la 908 et se battent depuis des années pour obtenir des résultats. On sait que ce n’est pas facile contre des constructeurs aux moyens bien supérieurs aux écuries privés. Je ne parle même pas des équivalences entre essence et diesel chères à Henri Pescarolo et que Hugues de Chaunac a lui aussi subi."

A un autre niveau, Luc Alphand a aussi fait sa course. Celle de son équipe. "Quant à nous, on est très content de finir 3e, indique-t-il. C’est toujours un aboutissement et une récompense pour toute une équipe. J’ai suivi cela de l’intérieur mais sans vraiment trouver ma place dans l’équipe. J’espère être au départ les 11 et 12 juin 2011."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.