Cet article date de plus d'un an.

500 miles d'Indianapolis : Pagenaud et Alonso partiront de la 9e ligne

Tenant du titre des 500 miles d'Indianapolis, Simon Pagenaud s'élancera en neuvième ligne le 23 août prochain, juste devant l'Espagnol Fernando Alonso.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Simon Pagenaud partira de la neuvième ligne aux 500 miles d'Indianapolis. (JOE SKIBINSKI / DPPI MEDIA)

Simon Pagenaud devra batailler pour défendre son titre aux 500 miles d'Indianapolis le 23 août. En manque de vitesse sur sa Chevrolet Penske, il n'a réalisé que le 25e chrono des qualifications et partira de la 9e ligne, juste devant Fernando Alonso (McLaren).

Le Français et l'Espagnol ne prendront donc pas part au "Fast 9", qui départagera dimanche les neuf pilotes les plus rapides de ce samedi, parmi lesquels Marco Andretti qui a bouclé ses quatre meilleurs tours à 371,758 km/h de moyenne. Son écurie, Andretti Autosport, a d'ailleurs impressionné en signant les quatre meilleurs temps. "Ma voiture est parfaite, et j'espère réaliser la même chose demain", s'est félicité l'Américain de 33 ans.

Pagenaud, qui avait assuré viser la pole, décrochée l'an passé, a été loin de pouvoir rééditer cette performance. Sa Chevrolet, comme les autres en lice, est en souffrance depuis le début des essais libres face aux Honda ultra-dominatrices, qui trustent 11 des douze premières places. Il a bouclé ses quatre meilleurs tours de qualification à une vitesse moyenne de 366,930 km/h. Ses coéquipiers chez Penske n'ont pas plus été à la fête. Josef Newgarden, champion IndyCar en titre et en quête d'un premier sacre à Indianapolis, a réalisé le 13e temps, Will Power a fini 21e et Helio Castroneves 28e.

Un déficit de vitesse qu'il ne faut cependant pas prendre pour acquis, Pagenaud ayant démontré qu'il pouvait inverser une situation mal embarquée sur les ovales, en témoigne sa victoire il y a un mois au GP d'Iowa après être parti en dernière position.

Alonso juste derrière Pagenaud

Juste derrière lui, s'est classé au 26e rang Fernando Alonso (366,930 km/h de moyenne) dont la McLaren avait touché le mur jeudi et qui a elle aussi cruellement manqué de vitesse. Une déception pour l'Espagnol, néanmoins assuré de prendre le départ de la course mythique dimanche prochain, un an après avoir été éliminé au stade des qualifications.

C'est la troisième fois qu'Alonso brigue un premier sacre à Indianapolis, espérant ainsi remporter la fameuse Triple couronne, attribuée à tout vainqueur de cette course, du Championnat du monde de Formule 1 (ou du Grand Prix de Monaco) et des 24 heures du Mans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.