Cet article date de plus de quatre ans.

Mondiaux 2017 : Mahiedine Mekhissi et Yoann Kowal en finale du 3000m steeple

Mahiedine Mekhissi et Yoann Kowal, les deux Français en lice sur le 3000m steeple, se sont qualifiés pour la finale. Ils ont respectivement terminé 2e et 3e de leur série.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Duo bleu en finale du 3000m steeple ! Les Français Mahiedine Mekhissi, triple médaillé olympique, et Yoann Kowal, ont passé les séries de l'épreuve de demi-fond des championnats du monde d'athlétisme à Londres . Ils disputeront la finale de l'épreuve mardi à 22h10

Kowal s'est fait peur 

Placé dans la première des trois séries, Mahiedine Mekhissi a parfaitement géré sa course pour terminer à la deuxième place en 8'22"83 derrière le Marocain Soufiane Elbakkali. Getnet Wale, l'Ethiopien, a pris la troisième place en 8'23"00. Dans la deuxième série, Yohan Kowal a affiché une maîtrise semblable jusqu'à la dernière haie. Derrière l'Américain Evan Jager, vainqueur en 8'20"36, le Français a vu son avance s'effondrer et l'Ethiopien Tafese Seboka le dépasser (8'20"48). Surtout, il s'est offert une frayeur sur la ligne avec le retour du Kenyan Ezekiel Kemboi. Mais Kowal a conservé sa troisième place pour un centième (8'20"61). 

La qualification de Mahiedine Mekhissi

Les qualifiés pour la finale du 3000m steeple 

Evan Jager (Etats-Unis) : 8'20"36
Tafese Seboka (Ethiopie) : 8'20"48
Yoann Kowal (France) : 8'20"60
Ezekiel Kemboi (Kenya) : 8'20"61
Soufiane Elbakkali (Maroc) : 8'22"60
Mahiedine Mekhissi (France) : 8'22"83
Albert Chemutai (Ouganda) : 8'23"18
Bilal Tabti (Algérie) : 8'23"28
Conseslus Kipruto (Kenya) : 8'23"80
Getnet Wale (Ethiopie) : 8'23"83
Jairus Kipchoge (Kenya) : 8'23"84
Stanley Kenebeu (Etats-Unis) : 8'24"19
Jacob Araptany (Ouganda) : 8'25"86
Matthew Hughes (Canada) : 8'24"79
Tesfaye Deriba (Ethiopie) : 8'25"33

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats du monde d'athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.