Cet article date de plus d'un an.

Doha 2019 : Coleman au sommet, les Bleus déçus, ... Le bilan de la 2e journée

La deuxième journée des Mondiaux de Doha a vu l'Américain Christian Coleman remporter le 100 mètres, alors que le Jamaïcain Tajay Gayle a survolé le saut en longueur, surprenant le Cubain Juan Miguel Echevarria. Du côté des Bleus, Renaud Lavillenie a manqué la qualification pour la finale du saut à la perche, tout comme Rénelle Lamote (800m) et Jimmy Vicaut (100m). Pierre-Ambroise Bosse, venu défendre son titre du 800m, s'est lui qualifié en demi-finales.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.

Deuxième journée terminée pour les championnats du monde d'athlétisme ! Ce samedi a sacré l'Américain Christian Coleman comme le nouveau roi du 100 mètres, alors que Tajay Gayle a surpris les favoris au saut en longueur. Du côté des Bleus, la journée a été difficile. 

Le champion du jour : Coleman, la foudre a frappé Doha 

Epreuve la plus mythique des Mondiaux, et donc la plus attendue, le 100 mètres a couronné la soirée. Homme le plus rapide du monde depuis la retraite d'Usain Bolt, Christian Coleman a assumé son statut. L'Américain s'est imposé en 9 secondes 76 centièmes, devenant le sixième homme le plus rapide de l'histoire. Seul Bolt avait déjà fait mieux en finale de Mondiaux, lors de son record en 9"58 à Berlin en 2009. Devancé par Justin Gatlin à Londres en 2017, Coleman a cette fois repoussé son compatriote à plus d'un dixième (9"89). Le Canadien André De Grasse a doublé Akani Simbine sur le fil pour s'offrir la troisième place. 

La perf du jour : Gayle domine Echevarria à la longueur 

Le sacre annoncé de Christian Coleman a eu lieu, pas celui de Juan Miguel Echevarria. Le Cubain de 21 ans a terminé à la troisième place du concours du saut en longueur, dominé par l'inattendu Tajay Gayle. Le Jamaïcain a battu deux fois son record personnel, avec un premier essai à 8 mètres 46. Après deux tentatives mordues, il a signé la meilleure performance mondiale de la saison avec un saut à 8 mètres 69, 37 centimètres de mieux que son record personnel. Son explosion a soufflé Echevarria, incapable de réagir. Il a limité les dégâts pour aller chercher la médaille de bronze, avec un saut à 8 mètres 34. L'Américain Jeff Henderson s'est glissé entre les deux grâce à une marque à 8 mètres 39. 

La déception du jour : samedi cauchemardesque pour les Bleus 

Les déceptions sont diverses pour les Bleus. Habitué à s'envoler, Renaud Lavillenie a chuté d'autant plus haut lors des qualifications du saut à la perche. Alors que son frère Valentin s'offrait une place en finale, le champion olympique 2012 a buté sur une barre à 5 mètres 70, pourtant largement à sa portée. "Je n'ai pas été bon, a-t-il assumé. J'ai fait un bon échauffement, un bon premier saut. J'avais des bonnes sensations. Comme un abruti, mon premier essai à 5m70 n'est pas trop mal, mais il faut que je change de perche derrière. Inconsciemment, je mets le frein à main, je ne m'engage plus. Après, il n'y a plus d'excuses. C'est cash. Je paye une saison compliquée, j'ai manqué de rythme sur le moment où il fallait que j'accélère. Mais je vais rebondir.

Seule finaliste tricolore ce samedi, Alexandra Tavernier a terminé sixième au lancer du marteau (73 mètres 33, à 1m33 du podium). "Physiquement, j'étais prête, mentalement, j'étais prête, a pourtant assuré le Français. Je n'ai pas réussi à être présente, j'ai plus été spectatrice qu'actrice. On dit qu'il ne faut pas avoir de regrets, mais là j'en ai beaucoup." Rénelle Lamote et Jimmy Vicaut, qualifiés respectivement pour les demies du 800 et du 100 mètres, ont été dépassés par leurs concurrents. Lamote a terminé sixième de sa demie, deux secondes derrière le groupe de tête (2'02"86). En 10 secondes et 16 centièmes, Vicaut a lui fini septième d'une course surprenante, où Arthur Cissé (9"93 cette saison) et Michael Rodgers (9"97) sont également passés à la trappe. Champion du monde en titre du 800 mètres, Bosse a évité les mésaventures de ses coéquipiers. Arrivé à Doha avec peu de certitudes, la faute à deux années perturbées par sa violente agression en 2017, le Français a pris la 3e place de sa série. Il disputera les demi-finales dimanche. Yohann Diniz, qui dispute cette nuit le 50 kilomètres marche, pourrait offrir un sourire nocturne aux Bleus.

Les champions du monde de la 2e journée 

100 mètres : Christian Coleman (Etats-Unis)
10 000 mètres : Sifan Hassan (Pays-Bas) 
Saut en longueur : Tajay Gayle (Jamaïque)
Lancer du marteau : DeAnna Price (Etats-Unis) 

Retrouvez tous les résultats de Doha 2019

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats du monde d'athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.