Cet article date de plus de sept ans.

Daunay n’a rien à perdre

Si elle sait très bien qu’il sera difficile de se faire une place lors de la finale au milieu des filles ds hauts-plateaux en finale du 10.000 mètres, Christelle Daunay n’aura pourtant rien à perdre.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

A 38 ans, la Française a maintenant suffisamment d’expérience acquise sur le marathon pour tenir la distance en gérant le rythme que vont sans doute tenter d’imposer les Ethiopiennes, et les Kényannes. Les conditions s’annonçant plutôt favorable, la Mancelle pourrait s’approcher de son record de France et accrocher une belle place d’honneur.

Dix ans après sa première apparition en Bleu, Christelle Daunay aborde ce 10.000 avec un seul objectif : faire mieux qu’à Daegu où elle avait terminé à la 12e place.  Je veux faire une perf, surtout après ma déception des Jeux de Londres, l’an passé, lorsque j’avais dû renoncer à cause d’une blessure deux semaines seulement avant la course. J’ai eu tellement de regrets l’an dernier, que je suis venue à Moscou avec une très grande envie de me rattraper, déclare-t-elle. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats du monde d'athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.