Cet article date de plus de dix ans.

Amsalem: "La magie de Barcelone est toujours là"

Le président de la Fédération française d'athlétisme, Bernard Amsalem, a estimé que "la magie de Barcelone est toujours là" à l'issue des Championnats d'Europe à Paris, avec un bilan record pour les Bleus (11 médailles dont 5 en or).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la FFA Bernard Amsalem

"Le but, c'est de porter cette magie jusqu'aux Jeux de Londres en 2012. Elle est inscrite dans l'esprit des athlètes qui ont compris que, pour réussir individuellement, il fallait une stimulation collective", a-t-il souligné. Pour le directeur technique national Ghani Yalouz, "la pression partagée, cela a été la clé". Et de rappeler: "En arrivant il y a deux ans, je n'ai pas voulu qu'il y ait un capitaine d'équipe. Le capitaine, c'est l'équipe de France. J'ai voulu qu'on se décloisonne".

M. Amsalem a aussi insisté sur le succès organisationnel et populaire (32.000 entrées payantes en 5 sessions), emboitant le pas au Suisse HansJörg Wirz, président de l'Association européenne. Lors des éditions précédentes, notamment à Turin en 2009, les enceintes avaient sonné creux. M. Wirz a évoqué l'absence de plusieurs champion(ne)s, notamment sous maillot russe. "On investit l'argent dans les nouvelles générations, pas en offrant des primes aux vedettes, qui ont d'ailleurs bien compris notre politique", a-t-il expliqué.

Le dirigeant européen s'est d'ailleurs félicité de l'arrivée au sommet de nouveaux "visages", à l'exemple du triple sauteur français Teddy Tamgho, auteur du seul record du monde du week-end, "capables d'impulser un élan à l'athlétisme continental". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats d'Europe d'athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.