Cet article date de plus de huit ans.

Dopage : le CIO retire leurs médailles à quatre athlètes des JO 2004

Cette décision découle de nouvelles analyses montrant qu'ils étaient positifs aux stéroïdes à l'époque.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'athlète ukrainien Juri Belonog le 18 août 2003 à Helsinki (Finlande). (VILLE MYLLYNEN / AFP)

SPORTS - Ils étaient montés sur le podium lors des Jeux olympiques d'Athènes (Grèce) en 2004. Mercredi 5 décembre, le Comité international olympique (CIO) a décidé de déchoir quatre athlètes de leur titre et de leur retirer leur médaille dans le cadre de la lutte contre le dopage.

Depuis les Jeux d'Athènes, toutes les fioles des tests antidopage réalisés lors des JO sont conservées pendant huit ans dans un grand congélateur, au sous-sol du Laboratoire antidopage de Lausanne (Suisse). Le CIO a demandé au laboratoire de repasser 105 tests d'Athènes au crible des nouvelles méthodes de détection, avant qu'ils ne perdent toute valeur.

Et les nouvelles analyses ont confirmé qu'au moins quatre athlètes contrôlés à l'époque étaient positifs aux stéroïdes. L'Ukrainien Juri Belonog perd ainsi sa médaille d'or au lancer de poids et le Biélorusse Ivan Tikhon sa médaille d'argent au marteau. Deux femmes sont également touchées par cette décision : la Biélorusse Irina Yatchenko est privée de son titre de bronze en lancer de disque et la Russe Svetlana Krivelyova de sa troisième place en lancer de poids. Le nom d'un cinquième cas positif doit être annoncé plus tard par le CIO, en raison d'un retard dans la procédure. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.