Cet article date de plus d'un an.

Andy Murray "sceptique" sur Roland-Garros en septembre mais prêt à rejouer si...

Le Britannique Andy Murray est "sceptique" concernant la tenue du tournoi de Roland-Garros, même reporté fin septembre en raison de la pandémie de coronavirus, mais assure qu'il y fera "sans aucun doute" son retour en Grand Chelem si les conditions le permettent.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (OSCAR DEL POZO / AFP)

"Je jouerai sans aucun doute sur la terre battue, si c'est possible. Mais je suis sceptique sur le fait que ce soit possible", a déclaré mercredi à la chaîne CNN l'ex-N.1 mondial, Andy Murray, qui n'a plus disputé un match en Grand Chelem depuis l'Open d'Australie 2019.

Les organisateurs parisiens ont déplacé le seul Majeur sur terre battue de la fin du printemps au début de l'automne, du 20 septembre au 4 octobre, soit une semaine après la fin de l'US Open.

"Je serais surpris si le sport reprenait d'ici septembre"

La saison de tennis est interrompue en raison de la pandémie depuis le mois dernier et ne reprendra que mi-juillet au plus tôt après l'annulation de Wimbledon. Face aux restrictions imposées par la lutte contre le Covid-19, le Britannique "imagine que le tennis sera l'un des derniers sports à revenir à la normalité parce que vous avez évidemment des joueurs, des entraîneurs et des équipes venant du monde entier dans un seul périmètre".

"Je serais surpris si le sport reprenait d'ici septembre, mais on verra," a ajouté l'Ecossais âgé de 32 ans, qui devait initialement faire son retour de blessure (hanche) au tournoi de Miami, programmé le mois dernier et annulé. "Je m'entraînais pour m'y préparer et ça devait être un bon test. J'étais en forme et je me sentais assez fort", a assuré l'ex-N.1 retombé au 129e rang mondial.

Murray avait envisagé la retraite avant que la chirurgie ne lui permette un premier retour de blessure l'an dernier, avec en prime un triomphe à Anvers, son premier titre sur le circuit ATP depuis 2017.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.