Cet article date de plus de six ans.

Adriano blanchi dans une affaire de drogue

Une juge de Rio de Janeiro a rejeté vendredi les charges de trafic de drogue à l'encontre de l'attaquant brésilien Adriano, accusé d'"association au trafic de drogue" par le parquet de Rio. La juge Maria Tereza Donatti a rejeté les charges en partie à cause des irrégularités des preuves, mais une source judiciaire a indiqué à l'AFP que le parquet allait faire appel de la décision.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Mardi, Adriano a "fait l'objet d'une dénonciation du ministère public pour association au trafic de drogue", avait déclaré une porte-parole du parquet. Selon le site sportif ESPN, Adriano est accusé par le parquet d'avoir  acheté en 2007 une moto au nom de la mère d'un trafiquant de drogue de la favela Vila Cruzeiro, un ami d'enfance du joueur. Cette grosse cylindrée était utilisée par les trafiquants pour sortir de la drogue de cette favela où a grandi Adriano, 32 ans. "Je savais que tout serait OK. Je suis honnête, je paie mes impôts et je suis fier de mes origines", a réagi Adriano, qui risque jusqu'à 15 ans de prison.

Adriano, qui a fait toute sa carrière au Brésil et en Italie (Inter Milan, Fiorentina, Parme, Roma), intéresse Le Havre, club de deuxième division française. L'ancien international auriverde (27 buts en 48 sélections) n'a disputé que 17 rencontres officielles au cours des quatre dernières saisons. Sa carrière a été marquée par des épisodes dépressifs lorsqu'il évoluait en Italie, de l'aveu même de sa mère en 2010. Son dernier contrat, avec le club brésilien de l'Atletico Parana, a été résilié il y a six mois, après qu'il a "séché" plusieurs entraînements et été aperçu en boîte de nuit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.