A 85 ans, il pulvérise le record du monde du marathon (dans sa catégorie)

Ed Whitlock a franchi la ligne d'arrivée après 3h 56min 38sec d'efforts dimanche, alors que le précédent record du monde dans la catégorie des 85-90 ans était de 4h 34min 55sec.

Ed Whitlock répond aux question du \"Canadian Running Magazine\" après avoir battu le record du monde du marathon dans sa catégorie d\'âge, dimanche 16 octobre à Toronto (Canada).
Ed Whitlock répond aux question du "Canadian Running Magazine" après avoir battu le record du monde du marathon dans sa catégorie d'âge, dimanche 16 octobre à Toronto (Canada). (Canadian Running Magazine / YouTube)

"Je visais les 3h50, mais cela a commencé à être beaucoup plus difficile pour moi après la mi-course", a-t-il reconnu, modeste, au lendemain de sa course. Âgé de 85 ans, le Canadien Ed Whitlock a bouclé dimanche 16 octobre le marathon de Toronto en moins de quatre heures, pulvérisant de plus de trente minutes le record du monde sur la distance dans sa catégorie d'âge.

Whitlock a franchi la ligne d'arrivée après 3h 56min 38sec d'efforts dimanche, alors que le précédent record du monde dans la catégorie des 85-90 ans était de 4h 34min 55sec.

Un habitué des records

Interrogé par un magazine spécialisé après avoir franchi la ligne d'arrivée, le papy coureur avait l'air ravi. "J'ai couru trop vite au départ. A chaque fois, je me promets de ne pas le faire, mais ça ne manque jamais", a-t-il lâché, tout sourire.

Il a toutefois fait part lundi matin sur l'antenne de CBC Radio One (en anglais) de sa déception. "J'ai mal aux jambes alors que j'avais l'impression après la course que tout allait bien", a souri cet Anglais de naissance, ingénieur de formation.

Whitlock n'est pas un inconnu dans le monde du marathon et des longues distances et a déjà plusieurs records du monde à son palmarès. Son plus grand motif de fierté est d'avoir bouclé le marathon de Toronto en 2004 à 73 ans en moins de trois heures (2h54min49sec).

Il veut "continuer aussi longtemps que possible"

Whitlock qui s'est mis à la course à pied à l'âge de 40 ans, a pour autre particularité de courir avec des chaussures d'une autre époque.

"Celle que je porte ont plus de vingt ans, elles ont dépassé leur date de péremption, mais je ne suis pas fan des modèles actuels, j'ai encore un petit stocks de 'mon' modèle", a-t-il confié à CBC Radio One .

Il ne sait pas encore quel sera son prochain défi : "Personne ne sait quand viendra l'heure de la dernière course, mais je vais continuer à courir aussi longtemps que je peux", a-t-il conclu.