Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Roland-Garros 2023 : pas de poignée de mains entre la n°2 mondiale Aryna Sabalenka et Marta Kostyuk après la victoire de la Biélorusse sur l'Ukrainienne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
La tête de série numéro deux Aryna Sabalenka n'a pas tremblé pour son 1er tour face à l'Ukrainienne Marta Kostyuk en s'imposant en deux manches 6-3, 6-2. Les deux joueuses ne se sont pas serrées la main à l'issue du match en raison du conflit entre la Russie et l'Ukraine.
1er tour : Marta Kostyuk refuse de serrer la main à Aryna Sabalenka après sa défaite La tête de série numéro deux Aryna Sabalenka n'a pas tremblé pour son 1er tour face à l'Ukrainienne Marta Kostyuk en s'imposant en deux manches 6-3, 6-2. Les deux joueuses ne se sont pas serrées la main à l'issue du match en raison du conflit entre la Russie et l'Ukraine.
Article rédigé par Quentin Ramelet, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
La Biélorusse s'est imposée en patronne (6-3, 6-2), dimanche sur le court Philippe-Chatrier, face à l'Ukrainienne Marta Kostyuk.

Il n'y a pas eu de piège. La numéro 2 au classement WTA, Aryna Sabalenka, a signé une victoire sérieuse et rassurante au premier tour de Roland-Garros, dimanche 28 mai, face à Marta Kostyuk (39e), battue en deux manches (6-3, 6-2) et 1h11 de jeu. Pour son entrée en lice porte d'Auteuil, la Biélorusse n'avait pourtant pas hérité d'un tirage facile, l'Ukrainienne ayant tout de même atteint les huitièmes de finale du Grand Chelem parisien il y a deux ans, alors seulement vaincue par la patronne du circuit actuelle, Iga Swiatek.

Aryna Sabalenka s'est d'ailleurs fait quelques frayeurs, notamment en début de partie lorsque Marta Kostyuk est parvenue à chiper son service (3-2), pourtant souvent dévastateur (73% de points gagnés après la première balle). Cette alerte a d'ailleurs remis la numéro 2 mondiale sur de bons rails puisqu'elle a tout de suite recollé avant d'accélérer et de frapper la balle de plus en plus fort. La dernière lauréate de l'Open d'Australie a ensuite déroulé son jeu, toujours aussi engagé (19 coups gagnants pour 21 fautes directes), pour valider son ticket pour le deuxième tour.

On retiendra également de ce duel la froideur entre les deux femmes, l'Ukrainienne n'ayant pas souhaité serrer la main de son adversaire, Biélorusse, à l'issue du match. Marta Kostyuk est régulièrement très critique de la réponse, trop molle à son goût, apportée par les instances du tennis mondial à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. "Peu importe si elle me déteste", avait dit avant la rencontre Sabalenka, numéro 2 mondiale, interrogée à ce sujet. Concernant l'absence de poignée de main, je peux le comprendre", avait-elle ajouté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.