Roland-Garros : après la défaite de Varvara Gracheva en huitièmes de finale, il n'y a plus de Français en simple dans le tournoi

Pour son quatrième Roland-Garros, Varvara Gracheva a buté en huitièmes de finale, après un combat acharné face à la Russe Mirra Andreeva, lundi.
Article rédigé par Adrien Hémard Dohain - à Roland-Garros
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Varvara Gracheva lors de son huitième de finale à Roland-Garros, le 3 juin 2024. (AFP)

Cette fois, il n'y a plus de Tricolore en lice en simple porte d'Auteuil. Dernière représentante française engagée, au lendemain de la défaite de Corentin Moutet, Varvara Gracheva (88e mondiale) n'ira pas plus loin dans cette édition de Roland-Garros. Opposée à la prodige russe Mirra Andreeva (17 ans, 38e mondiale) en huitièmes de finale, la Franco-russe de 23 ans s'est inclinée (7-5, 6-2), après y avoir longtemps cru dans le premier set, et malgré le soutien du public sur le court Suzanne-Lenglen. 

Entre les deux amies de longue date, qui ont partagé le même entraîneur deux ans à Cannes, on a assisté un duel de haute volée. "Ca, c'est du tennis ! ", a-t-on entendu plusieurs fois dans les travées du court Suzanne-Lenglen, séduit par le spectacle proposé par les deux femmes, à l'image de la balle de match.

1/8 de finale : le résumé du match V. Gracheva vs M. Andreeva

Un public ravi du spectacle, moins de l'issue de la rencontre. "Allez Varvara, t'es la dernière, on croit en toi", s'inquiétait ainsi un des nombreux supporters tricolores du Lenglen. Mais la Française n'a rien pu faire face à la jeune pépite russe.

Andreeva, déjà grande

Du haut de ses 17 ans, Mirra Andreeva a en effet tenu le coup, malgré le contexte doublement particulier de cette rencontre. "C’est toujours difficile de jouer contre une amie, une personne que vous connaissez très bien. Et ça a été difficile de jouer contre le public français, mais je suis très heureuse", confiait ainsi la jeune Russe sur le court, après sa victoire. Or, il n'y pas qu'émotionnellement que l'après-midi a été compliquée pour Andreeva.

Sur le court, il n'y avait en effet plus d'amitié qui tenait entre les deux joueuses, qui se sont rendues coup pour coup dans un premier set très disputé, marqué par plusieurs longs échanges de haute voltige. Après cinquante-deux minutes de jeu, cette première manche a finalement tourné en faveur de Mirra Andreeva (7-5), ce dont Varvara Gracheva ne s'est jamais véritablement remise.

Breakée d'entrée de seconde manche, la joueuse naturalisée française en juin 2023 a trouvé des ressources pour débreaker mmédiatement, alors qu'on la croyait hors course après avoir encaissé 4 jeux de rang. Malheureusement, il ne s'agissait que d'un sursaut d'orgueil pour Varvara Gracheva, qui a de nouveau concédé 4 jeux de suite, et donc laissé filer le set, et le match (7-5, 6-2). Battue en deux sets en 1h31, la Française quitte la porte d'Auteuil par la grande porte, après avoir disputé son premier huitième de finale de Grand Chelem en carrière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.