Roland-Garros 2023 : malgré une mise en route difficile, la tenante du titre Iga Swiatek domine Cristina Bucsa au premier tour

La Polonaise, n°1 mondiale, a d’abord paru empruntée avant de régler la mire et de dérouler pour s’imposer en deux sets (6-4, 6-0), mardi.
Article rédigé par Justine Saint-Sevin - à Roland-Garros
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Iga Swiatek lors de son match du premier tour à Roland-Garros, le 30 mai 2023. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Un temps, le public s'est interrogé : la terre battue du court Philippe-Chatrier allait-elle, mardi, recouvrir les espoirs inhumés de deux têtes d'affiche ? Dans la foulée de Daniil Medvedev , Iga Swiatek aurait pu redouter une élimination dès le premier tour de Roland-Garros. Mais, contrairement au Russe, la n°1 mondiale a progressivement pris ses marques, sans s'affoler, pour finalement s'imposer en deux sets (6-4, 6-0), mardi 30 mai, contre Cristina Bucsa (70e, 25 ans), en 1h13 de jeu. Il s'agit de sa 13e victoire sur terre battue en 15 matchs cette saison.

1er tour : le résumé de Iga Swiatek - Cristina Bucsa

Pour ses retrouvailles avec le Grand Chelem parisien, d'où elle est repartie sacrée en 2020 et 2022, la Polonaise a montré un visage diamétralement opposé à celui de l'an passé (alors ultradominatrice, elle n'avait perdu qu'un petit set pendant la quinzaine).

Sa blessure, contractée à la jambe droite et qui l'avait poussée à l'abandon à Rome, il y a une dizaine de jours, explique peut-être cette couverture du terrain moins efficace et ces longues glissades qu'elle a semblé éviter.

Une force mentale déjà impressionnante

Une faille dans laquelle s'est engouffrée son adversaire du jour. Cristina Bucsa s'est attelée à déplacer au maximum une Iga Swiatek, qui enchaînait les prises de risque impayées en tutoyant les lignes pour raccourcir les échanges. La 70e mondiale breakait même par deux fois.

Mais on retiendra surtout que la n°1 mondiale, même dans un mauvais jour, plombée par les fautes directes (19), a fini par glaner un premier set long de 48 minutes. Et qu'elle a aussitôt rattrapé chaque jeu, chaque point perdu, par une séquence de coups droits rageurs ou de services explosifs. Jamais, la tenante du titre ne s'est affolée. 

Au deuxième tour, elle affrontera la gagnante du choc opposant la Suisse Ylena In-Albon et l'Américaine Claire Liu.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.