Roland-Garros 2022 : Gregoire Barrere s’incline après un combat en quatre sets contre John Isner

Battu par l'Américain après plus de deux heures de match, le tennisman français n'a pas réussi à créer l'exploit au 2e tour de Roland-Garros, mercredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Gregoire Barrere face à John Isner, au 2e tour de Roland-Garros, le 25 mai 2022. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

La marche était trop haute pour Gregoire Barrere. Le Français s’est incliné en quatre sets face à John Isner au 2e tour de Roland-Garros (6-4, 6-4, 3-6, 7-6), mercredi 25 mai. Longtemps dominé, Barrere n’a pas réussi à faire plier le géant américain, tête de série n°23, malgré le gain du troisième set. Grâce à son service surpuissant, John Isner a de son côté assuré le coup pour décrocher sa qualification et avancer vers le 3e tour. Il y affrontera le vainqueur de l’opposition entre Taylor Fritz et Bernabé Zapata Miralles.

Barrere accrocheur

Poussé par un court Simonne-Mathieu bien garni, prêt à donner de la voix, le Français a tenu le rang de l’Américain sur les premiers jeux, répondant avec autorité aux balles envoyées par son adversaire en fond de court. Mais Isner a fini par faire le break en milieu de premier set, et a fait la course en tête jusqu’à la fin de la première manche, pliée en un peu moins d’une demi-heure (6-4).

Rapidement mené dans le deuxième set, Barrere n’a pas réussi à saisir les rares occasions pour recoller au score (balle de break manquée à 3-2). Énervé contre lui-même, coupable de quelques éclats de colère sur sa chaise, le Français, plus capable d’encaisser les lourdes attaques d’Isner, a lâché prise et laissé filer la deuxième manche (6-4). "C'était un match frustrant car il y a eu très peu d'échanges mais c'est son jeu", a-t-il analysé en conférence de presse après la rencontre.

Alors qu'il semblait décroché, Barrere s’est rebellé pour empocher la troisième manche (6-3), parvenant à breaker son adversaire avant de mener la course tout au long du set en réussissant à varier son jeu (passings, montées au filet). Mais, il a fini par rendre les armes, au bout d’un quatrième set étouffant, où les deux hommes se sont rendus coup pour coup, jusqu’au tie-break, finalement remporté par l'Américain (7-6[7-5]), pour sceller le score du match. "Je ne suis pas déçu après ce match parce qu'avec du recul, je ne me serai jamais vu ici", préfère-t-il retenir de sa sixième participation aux Internationaux de France.

Battu, Gregoire Barrere, bénéficiaire d'une wild-card, a égalé sa meilleure performance à Roland-Garros (2e tour en 2019), encore une fois sans parvenir à atteindre l'échelon supérieur. Prochain objectif pour lui, remonter au classement grâce à des bonnes performances cet été. "Je vais partir sur des Challengers et rester sur terre. J'avais l'habitude de partir sur gazon juste après Roland mais j'ai besoin de récupérer des points pour remonter au classement", a-t-il annoncé en ajoutant qu'il n'avait que très peu de points à défendre après ses mauvaises performances l'été dernier.

13 779 aces en carrière pour Isner

En face, comme à son habitude, John Isner s’est appuyé tout au long de la partie sur son service pour faire la différence (84% de points gagnés sur son premier service). Avec 23 aces sur ce match, il est même devenu, comme un symbole, le recordman du nombre d’aces en carrière, dépassant Ivo Karlovic (13 779 contre 13 762). Une arme qu’il mettra à nouveau à son service au prochain tour pour tenter de décrocher une qualification pour les huitièmes de finale, son meilleur résultat sur la terre battue parisienne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.