Roland-Garros 2021 : Roger Federer laisse échapper un set face à Marin Cilic mais se qualifie pour le 3e tour

Engagé jeudi contre l'ex-n°3 mondial Marin Cilic, Roger Federer n'a pas eu la tâche facile pour passer l'obstacle du 2e tour de Roland-Garros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Roger Federer aurait sans doute préféré passer moins de temps sur le court pour son 2e tour à Roland-Garros 2021. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Il a dû s'employer, mais il jouera bien le 3e tour. Roger Federer a battu Marin Cilic au 2e tour de Roland-Garros jeudi 3 juin en quatre manches et 2h35 de jeu (6-2, 2-6, 7-6, 6-2). La tête de série n°8 a rendu une prestation inégale sous un ciel menaçant et des tribunes du court central étrangement clairsemées pour une affiche de calibre. Mais à l'image de l'orage qui n'a jamais tonné malgré la danse des nuages noirs, Federer s'en est sorti.

Le Suisse s’est rapidement mis sur les bons rails en breakant Cilic dès le 3e jeu du match, ce qui lui a permis de faire la course en tête jusqu’au gain de la première manche (6-2). En apparence facile, ce premier set aura pourtant envoyé des signaux d’alerte. Tous ses jeux de service lui ont été contestés, à l’exception du dernier. Et ce qui avait été masqué par 12 fautes directes Marin Cilic est devenu un vrai problème dans la deuxième manche.

Quelques signes d'agacement pour Federer

Moins précis que dans le premier set, doublant son nombre de fautes directes (de 5 à 10), Roger Federer n’a pas réussi à masquer sa défaillance au service. Avec 79% de premières balles mais seulement 59% de points marqués dessus, le Suisse a égaré deux jeux de service qui ont permis à son adversaire d’égaliser à une manche partout. Avant ce jeudi, il fallait remonter à l’édition 2012 et sa victoire en quatre sets contre Adrian Ungur pour retrouver la trace d’un set concédé par le Suisse lors d’un des deux premiers tours de Roland-Garros.

Signe d’un jour inhabituel, Federer a récolté un avertissement en milieu de deuxième set pour dépassement de temps en retour de service. Il n’a pas apprécié et l’a bien fait savoir. “Tu m'écoutes ou tu parles ? Je t'ai écouté maintenant c'est à moi de parler”, a-t-il lâché au milieu de deux minutes de discussion avec l’arbitre de chaise. L’homme aux 20 titres du Grand Chelem est revenu dans son match au cours d’une troisième manche très serrée et pauvre en longs rallyes.

Les meilleurs moments du match Federer - Cilic

Cilic n'a pas tenu le rythme

Soudainement, les services de chacun des deux adversaires sont devenus des armes extrêmement fiables. A partir du septième jeu et jusqu’à 6-6 dans ce troisième set, six jeux blancs consécutifs ont été validés (27 points d’affilée pour le serveur). Une tendance qui s’est dessinée jusque dans le jeu décisif, où la double faute de Marin Cilic à 1-2 - seul point perdu sur une mise en jeu - a permis à un Federer retrouvant son service de mener deux sets à un.

Accusant le coup après la perte du tie-break, Marin Cilic a été puni pour son manque de mobilité dans la quatrième manche. Pour la troisième année consécutive à Roland-Garros, le Croate n'aura pas dépassé le 2e tour. Il faut dire que le tirage n'a pas été clément envers lui, à peine un an après être tombé face à Dominic Thiem dès le 1er tour. C'est bien Roger Federer qui sera à l'affiche du 3e tour contre le 59e joueur mondial Dominik Koepfer, qualifié aux dépens de Taylor Fritz en quatre manches (6-3, 6-2, 3-6, 6-4).

"J'ai fait un très bon match. Je me suis un peu surpris de faire ça sur 2h30 contre Marin. J'ai eu des moments très bien, dans le tie-break notamment. Ca montre que j'ai encore la réserve et qu'il me reste de l'énergie. C'est super important pour la confiance. Je ne m'attendais pas à être à ce niveau. Alors le fait d'affronter un gaucher au prochain tour, ça va changer beaucoup de choses. Mais je suis trop content d'être au 3e tour", a réagi à chaud le Suisse sur l'ocre du court Philippe-Chatrier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.