Kitefoil : Lauriane Nolot conserve son titre de championne du monde à un peu plus de deux mois des Jeux olympiques de Paris 2024

La Française est devenue championne du monde de kitefoil à Hyères, dimanche, pour la deuxième fois de sa carrière.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Lauriane Nolot, à Marseille, le 15 avril 2024. (NICOLAS TUCAT / AFP)

La Marseillaise a retenti à Hyères. La Française Lauriane Nolot, 25 ans, a remporté, pour la deuxième fois, les championnats du monde de kitefoil – une nouvelle discipline olympique –, sur son spot, dimanche 19 mai. Elle fait partie des grandes chances de médaille olympique pour les Jeux de Paris 2024. Elle termine devant la Britannique Eleanor Aldridge et devant sa compatriote, Jessie Kampman, troisième.

Ces championnats du monde permettent d'asseoir un peu plus la suprématie de Nolot sur la discipline. Déjà championne du monde et titrée sur le test-event en 2023, la Française s'était également offert un titre de championne d'Europe en mars dernier en Espagne. 

"D'être à la maison ça a donné un vrai boost de confiance en plus. C'est incroyable de se retrouver une nouvelle fois avec deux autres Françaises en finale, Jessie et Poema me poussent vers le haut à chaque fois", a-t-elle confié auprès de la Fédération française de voile, avant de conclure : "C'est de bon augure pour les Jeux !"

Lauriane Nolot est le phénomène du kitefoil. Après avoir tout gagné en 3 ans, la Française, pétillante et détendue, vise l'or cet été à Marseille pour l'entrée de sa discipline aux Jeux Olympiques.
Kitefoil : Lauriane Nolot vise toujours plus haut Lauriane Nolot est le phénomène du kitefoil. Après avoir tout gagné en 3 ans, la Française, pétillante et détendue, vise l'or cet été à Marseille pour l'entrée de sa discipline aux Jeux Olympiques.

Chez les hommes, Axel Mazella termine au pied du podium, à la quatrième place, après avoir notamment écopé d'une pénalité en finale pour un refus de priorité. Le titre est revenu à l'intouchable Singapourien Maximilian Maeder, désormais double champion du monde en titre à seulement 17 ans. Il a devancé l'Italien Riccardo Pianosi et l'Autrichien Valentin Bontus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.