Cet article date de plus d'un an.

Une journée sous le signe de l'olympisme

La Place de la Concorde avait un tout autre aspect, ce dimanche. Des dizaines de stands avaient été installés afin d'initier curieux et passionnés de sport à des disciplines olympiques.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

L'olympisme a envahi, ce dimanche, sous une chaleur plombante, la Place de la Concorde. A l'occasion de la journée olympique, célébrée partout dans le monde (en référence à la naissance du mouvement olympique moderne le 23 juin 1894 à Paris), cette place mythique de Paris a été transformée en géante scène sportive. Tout autour de l'obélisque, des stands ont été installés, un pour chaque sport : athlétisme, tennis, handball, football, escalade, volley-ball, course de 2024 mètres - en référence aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 - etc. Des sports ouverts au public, que chacun pouvait essayer. De nombreux athlètes étaient également présents pour faire découvrir leur discipline. Cette journée avait pour objectif premier de promouvoir et faire rayonner les valeurs de l’olympisme.

"Transmettre le flambeau"

Afin de rythmer la journée, des athlètes et des animateurs de France Télévisions ont été réunis en deux équipes afin de disputer des défis sportifs autour de sept disciplines olympiques et paralympiques : volley-ball, hand-fauteuil, basket 3x3, tennis de table, breakdance, sabre laser (discipline non olympique, mais qui pourrait peut-être y trouver un jour sa place) et cécifoot (discipline paralympique). 

L'équipe France Télévisions était représentée par Samuel Etienne (animateur de Questions pour un champion), Anais Baydemir (présentatrice météo), Jérome Fernandez (champion olympique de handball), Yannick Agnel, (champion olympique de natation) , Sami El Gueddari (médaille de bronze au championnat d'Europe de natation) et Fabienne Carat (comédienne dans la série Plus belle la vie). 

L'équipe adverse, sous le blason de Paris 2024 était, elle, défendue par Renaud Lavillenie (champion olympique du saut à la perche), Nantenin Keita (championne du monde du 400 m), Muriel Hurtis (championne du monde du relais 4 × 100 mètres), Denis Gargaud (champion olympique en slalom C1), Tallya Brillaux (boxeuse -75 kg), Mathilde Draeger (influenceuse) et Laury Thilleman (animatrice). 

Les deux équipes ne se sont pas fait prier pour disputer ces défis, à tel point que les organisateurs avaient du mal à les arrêter. Au-delà de la discipline sportive, ces personnalités étaient aussi présentes pour mettre en lumière la journée olympique ainsi que les disciplines peu connues à l'instar du breakdance, le cécifoot ou l'escrime Laser, pour ne citer qu'eux. "C’est sympa, en tant qu’ancien athlète de haut niveau, de pouvoir transmettre le flambeau", s'est réjouit Yannick Agnel entre deux défis. Renaud Lavillenie confie, lui, que cette journée fut une " bonne expérience" et que l'on "se rend compte que la différence" entre les sports "est vraiment énorme"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.