Les Jeux Olympiques de Tokyo 2021
Cet article date de plus de deux ans.

Tokyo 2020 : le bassin d'aviron a été inauguré

À 404 jours du début des prochains Jeux Olympiques, Tokyo 2020 a inauguré ce dimanche 16 juin le bassin d'aviron et de canoë (course en ligne) qui servira aux épreuves. Située dans la baie de Tokyo, à quelques kilomètres de l'île artificielle d'Odaiba, cette nouvelle infrastructure pourra accueillir près de 2 000 personnes avec sa grande tribune principale. Un site dont était venu apprécier les finitions une légende de l'aviron français, Jean-Christophe Rolland, également président de la fédération internationale de la discipline.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

C'est sous un ciel bleu sans un nuage mais avec un vent de tous les diables que Tokyo 2020 a officiellement inauguré son bassin d'aviron et de canöe (course en ligne), qui servira dès l'an prochain pour la 32e Olympiade de l'histoire. Quelques semaines après le site de tir à l'arc - localisé dans le parc de Yumenoshima - c'est donc un autre spot important qui a été mis en avant par les officiels japonais ce dimanche, le tout à 404 jours du top départ des prochains Jeux Olympiques.

"Un site de sport navigable de classe mondiale"

En présence de nombreux officiels japonais parmi lesquels Shunichi Suzuki, ministre en charge des JO (nommé suite aux bourdes à répétition de son prédécesseur, Yoshitaka Sakurada), le président de la fédération internationale d'aviron, Jean-Christophe Rolland, a tenu à saluer cette nouvelle infrastructure "fantastique", "nouvelle maison" de l'aviron olympique. "J'ai assisté à toute la préparation du site et à l'évolution d'un simple canal en un site de sport navigable de classe mondiale. L'emplacement de celui-ci est judicieux et va permettre, j'en suis sûr, de rendre l'aviron bien plus accessible à tous les Tokyoïtes."

Des tribunes pouvant accueillir 2 000 personnes

Situé à quelques kilomètres de l'île artificielle d'Odaiba, au large de la baie de Tokyo, ce bassin va également permettre aux athlètes d'être particulièrement suivis par les spectateurs. Une tribune centrale et d'autres annexes permettant d'accueillir pas moins de 2 000 personnes ont été construites. Des conditions optimales... Sauf peut-être le vent ? Le médaillé d'or des Jeux de Sydney en deux sans barreur avec Michel Andrieux n'y croit pas. "Quand on pratique ce sport, on doit composer avec les éléments. Certes aujourd'hui il est très fort, ce n'est pas évident, mais sur 8 jours de compétitions d'aviron cela va s'équilibrer." Et peut-être sourire à Pierre Houin, en or à Rio avec Jérémie Azou sur le deux de couple poids légers, et son nouveau coéquipier Thomas Baroukh, en bronze au Brésil sur le quatre sans barreur poids léger ? 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.