Cet article date de plus de huit ans.

Le Tas rejette le recours de Gezzar

Le Tribunal arbitral du sport (Tas) a rejeté jeudi la demande d'arbitrage de Nour-Eddine Gezzar, écarté de l'équipe de France d'athlétisme à la suite d'un contrôle antidopage positif et qui souhaitait participer aux séries du 3000 m steeple des JO dès vendredi à Londres.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le Tas "a considéré que l'athlète n'avait pas apporté les éléments  nécessaires permettant de convaincre le tribunal de lever la suspension  provisoire prononcée par la FFA (ndlr: la Fédération française) et confirmée  par l'IAAF (Fédération internationale)", peut-on lire dans sa décision. Jeudi matin, Gezzar avait saisi le Tas pour faire lever, le temps des Jeux,  la suspension infligée à la suite de son contrôle antidopage positif à l'EPO,  lors des Championnats de France, le 17 juin.

Il avait été suspendu provisoirement par la FFA, après analyse de  l'échantillon A, puis par l'IAAF le 27 juillet. Arguant qu'il n'avait pas encore été jugé par la commission de discipline  de la FFA, et prétextant des irrégularités dans son contrôle, Gezzar avait fait  appel au Tas qui a tenu une audience d'urgence jeudi après-midi, en l'absence  de l'athlète.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.