JO de Tokyo 2020: les sponsors nippons prolongent leurs contrats, l'organisation souffle

Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo-2020, reportés en raison du coronavirus, ont annoncé jeudi un "accord de base" avec les sponsors japonais pour prolonger leurs contrats d'un an. Il s'agit d'une manne bienvenue alors que la facture de l'événement explose.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (BEHROUZ MEHRI / AFP)

Les organisateurs des Jeux Olympiques peuvent souffler (un peu). Ils ont fini par trouver un "accord de base" avec les 68 sponsors japonais pour prolonger leurs contrats d'un an, alors que la facture de l'évènement explose depuis le report d'un an et la mise en place des protocoles sanitaires. 

174 millions d'euros supplémentaires

Les organisateurs ont présenté mardi un budget des JO totalisant 13 milliards d'euros, soit 2,3 milliards d'euros de plus que précédemment du fait des coûts supplémentaires impliqués par le report et les mesures sanitaires. Cela ferait de Tokyo-2020 les Jeux olympiques d'été les plus chers de l'histoire.  La contribution des sponsors japonais inscrite au budget totalise 350 milliards de yens (2,8 milliards d'euros), un montant inchangé par rapport au précédent budget fin 2019. Mais les organisateurs ont précisé jeudi que les prolongations de contrat devraient rapporter 22 milliards de yens (174 millions d'euros) supplémentaires.

Alors que la tenue l'an prochain des JO de Tokyo était tout sauf certaine ces derniers mois, des informations circulaient sur les réticences de certains sponsors à prolonger leurs engagements. Le président de Tokyo-2020, Yoshiro Mori, a expliqué que les sponsors avaient "évoqué la situation difficile à laquelle chacun d'entre eux est confronté, face à la pandémie de Covid-19 et à une crise économique sans précédent".

"Dans le même temps, nous avons reçu des messages forts de la part de toutes les entreprises partenaires", qui ont affiché leur volonté de soutenir Tokyo-2020 "autant que possible", a-t-il assuré devant la presse. Les organisateurs martèlent que les JO de Tokyo pourront démarrer comme prévu le 23 juillet 2021, mais la recrudescence des infections dans le monde, y compris au Japon, et la lenteur du déploiement des campagnes de vaccination laissent toujours planer le doute.

La population japonaise est toujours majoritairement favorable à un nouveau report, voire à une annulation pure et simple, selon plusieurs récents sondages. Les Jeux de Tokyo-2020 seront les Jeux d'été les plus chers de l'histoire, selon une étude de l'université d'Oxford.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.