Cet article date de plus de trois ans.

JO 2018 : Un Russe sous drapeau olympique positif au meldonium ?

Un sportif russe sous drapeau olympique, ayant participé aux JO de Pyeongchang, a présenté "une possible violation des règles antidopage", a déclaré à la presse russe le porte-parole de la délégation de l'équipe olympique de Russie (OAR).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Aujourd'hui nous avons reçu une notification officielle du CIO au sujet d'une possible violation des règles antidopage", a expliqué Konstantin Vybornov. "Nous ne donnons pas le nom du sportif ou de sa discipline tant que les résultats de l'analyse de l'échantillon B ne sont pas connus, ce qui devrait être le cas dans les prochaines 24 heures", a ajouté le porte-parole, cité par RIA Novosti, Interfax and TASS.

Le comité national olympique russe est suspendu par le CIO depuis le 5 décembre, en raison d'un système de dopage institutionnalisé mis au jour lors des deux dernières années. 168 sportifs russes, sous de strictes conditions, avaient néanmoins été invités par le CIO à participer aux JO-2018 car considérés comme "propres". Interrogé par l'AFP, le CIO a rappelé que les "contrôles antidopage, l'annonce des résultats et des sanctions durant les JO-2018 était indépendants" de lui. Le Tribunal arbitral du sport, délocalisé à Pyeongchang pendant les Jeux, est chargé d'étudier les cas positifs durant la quinzaine. Sollicité par l'AFP, le TAS n'a pas souhaité faire de commentaire.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.