Cet article date de plus de sept ans.

Jagr, l'inoxydable leader tchèque

Buteur lors du premier match de la République tchèque contre la Suède (défaite 4-2), Jaromir Jagr a encore trouvé le chemin des filets face à la Lettonie. A la veille de son 42e anniversaire, l'emblématique star tchèque demeure un pilier de son équipe, qui s'est imposée (4-2).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Pour son 42e anniversaire, Jaromir Jagr s'est offert un premier cadeau un jour avant. En inscrivant son deuxième but en autant de matches, il a participé au premier succès des Tchèques dans le tournoi olympique. Et il a donc contribué à maintenir l'espoir d'une qualification. Dans un groupe C ouvert où la Suède, championne du monde en titre, a pris une option en remportant leur duel, les Tchèques devaient s'imposer lors de leur deuxième match. Cela n'a pas été facile contre les Lettons, très réalistes (1 but sur 8 tirs dans chacun des deux premiers tiers-temps, et 20 tirs au total).

Mais autour du N.68 (en référence au Printemps de Prague en 1968), la République tchèque a fait parler la poudre et son armada de joueurs NHL. Un premier but du joueur de Washington Martin Erat (10'10), celui de Jagr juste avant la fin du 1er tiers-temps (19'29) pour redonner l'avantage aux siens (2-1), puis celui de Jakub Voracek (Philadelphie) à la 28e minute, avant que Marek Zidlicky (New Jersey) ne donne vraiment de l'air aux Tchèques. Au total, la République tchèque a tiré à 39 reprises. Elle jouera une rencontre cruciale contre la Suisse samedi, jour des 42 ans de Jagr. Un beau jour pour s'offrir la qualification...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.