Les Jeux Olympiques de Tokyo 2021
Cet article date de plus de huit ans.

Istanbul 2020 "parfaitement sur les rails"

Istanbul s'est réjoui mardi que son dossier de candidature à l'organisation des JO d'été 2020 soit "parfaitement sur les rails" après le satisfecit technique accordé par la commission d'évaluation du Comité international olympique (CIO), qui ne mentionne pas les manifestations antigouvernementales en cours depuis trois semaines dans le pays.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Ce rapport confirme que la candidature d'Istanbul est parfaitement sur les rails", a souligné dans un communiqué le président du comité Istanbul 2020, Hasan Arat. "Nous accueillons particulièrement favorablement le soutien clair apporté par le CIO aux atouts uniques d'Istanbul", a ajouté M. Arat, "en particulier nos solutions fortes et vérifiées pour livrer (les infrastructures) et le soutien significatif aux Jeux exprimé par le gouvernement, le secteur privé et l'opinion publique".

"Le fait que le rapport ait approuvé tant d'aspects du plan d'organisation d'Istanbul est très gratifiant et nous savons que nous sommes au moins sur un plan d'égalité avec les autres villes dans la course", Tokyo et Madrid, a-t-il poursuivi. "Ils ont clairement réalisé que nous offrons des solutions uniques et persuasives aux différents groupes d'acteurs des Jeux et que nous pouvons organiser des Jeux qui bénéficieront à tout le mouvement olympique", s'est de son côté félicité le président du comité olympique turc Ugur Erdener. Le rapport technique du CIO n'a fait aucune allusion à la fronde antigouvernementale qui agite depuis plus de trois semaines l'ensemble de la Turquie, ni à sa brutale répression par la police, qui ont plombé le dossier d'Istanbul 2020.

Le maire d'Istanbul Kadir Topbas, membre du parti islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002 en Turquie, a publiquement exprimé ses craintes lundi au cas où les manifestations se poursuivraient. "Si tout cela continue, les Jeux de 2020 resteront seulement un rêve. Qui perdrait ? Nous, la population et Istanbul. Nous savons parfaitement qui gagnerait", a dit M. Topbas lors d'une conférence de presse. Le CIO doit départager Istanbul, Tokyo et Madrid le 7 septembre prochain pour l'organisation des Jeux d'été 2020.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.