Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus - Tokyo 2020 : "Jamais les mots report ou annulation n'ont été mentionnés" assure le patron du CIO Thomas Bach

Le patron du Comité International Olympique Thomas Bach s'est montré rassurant mercredi durant une conférence de presse à Lausanne. Il a assuré qu'un report ou une annulation des JO de Tokyo n'avaient pas été évoqués durant la réunion de la Commission exécutive du jour alors que la planète vit au rythme des évolutions de la pandémie de coronavirus. Le Covid-19 a déjà provoqué l'annulation de nombreuses compétitions, notamment différents Tournois de Qualification Olympique.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Réuni en commission exécutive à Lausanne, le Comité International Olympique n'échappe pas lui aussi au sujet du coronavirus. Si les hypothèses d'un report ou d'une annulation des prochains Jeux Olympiques de Tokyo ont été évoquées ces derniers jours, il n'en est rien à l'heure actuelle selon le président du CIO Thomas Bach, qui a affirmé lors d'une conférence de presse que "ni le mot annulation ni le mot report n'ont été évoqués ce jour durant la réunion de la Commission exécutive."

"Nous sommes face à des défis mais je ne veux pas ajouter à la spéculation. Le CIO réaffirme son total engagement à assurer le succès des Jeux Olympiques de Tokyo 2020", a indiqué M. Bach, à moins de cinq mois de l'ouverture des JO de Tokyo. La patron du CIO a également confirmé que le comité d'organisation de Tokyo 2020 "était absolument en ligne" avec la position de l'instance, assurant que celui-ci avait renouvelé et renforcé "son engagement total" pour des JO réussis.

Des propos qui viennent en écho de ceux déjà prononcés hier lors d'une conférence de presse express de deux minutes, où Thomas Bach avait réaffirmé "sa confiance" et "son total engagement"  du CIO "à assurer le succès des Jeux Olympiques de Tokyo 2020." "A la lumière de tous les conseils que nous recevons aujourd'hui des autorités compétentes, les Jeux de Tokyo se dérouleront et débuteront le 24 juillet", avait ajouté Mark Adams, porte-parole de l'instance olympique.

Thomas Bach a par ailleurs rappelé qu'un groupe de travail avait été créé comprenant le CIO, le Comité d'organisation, la ville de Tokyo, le gouvernement nippon et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). "Nous avons ce groupe de travail commun qui tient des réunions régulières. Nous examinons chaque question qui pourrait surgir mais nous ne spéculons pas sur de possibles développements futurs", a-t-il souligné.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.