Cet article date de plus de huit ans.

Athlétisme: exclusion du Marocain Amine Laalou

L'athlète marocain spécialiste du 1500 m Amine Laalou ne participera pas aux JO de Londres, le Comité international olympique (CIO) ayant été alerté par la Fédération international d'athlétisme d'un possible test positif, a-t-on appris vendredi de sources concordantes à Rabat.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Une "substance interdite" aurait été prélevée sur Amine Laalou à l'occasion  du meeting de Monaco, 20 juillet, où il avait obtenu la 4e place en 3:30.54, a  déclaré à l'AFP une source proche du dossier. "Amine Laalou est soupçonné de dopage, il ne s'alignera pas sur le 1500 m",  a confirmé un membre de la délégation marocaine, joint à Londres par téléphone  depuis Rabat.

Amine Laalou est le deuxième athlète marocain à être privé des JO de  Londres après Mariem Alaoui. Selon le site internet du quotidien sportif français l'Equipe, Amine Laalou  a été contrôlé positif au "furosémide", à l'occasion du meeting de Monaco."Il s'agit du même produit que celui qui avait conduit sa compatriote  Mariem Alaoui Selsouli à être privée de JO", précisait le site vendredi.

Le furosémide, un médicament pour traiter l'hypertension artérielle, figure  sur la liste des produits interdits en tout temps par le Code mondial  antidopage, comme tout diurétique principalement pour ses effets masquants. En  accélérant la dilution des substances dopantes dans les urines, les diurétiques  peuvent aider à éviter un contrôle positif.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.