Surf : Jérémy Florès met un terme à sa carrière

Tout juste rentré de ses premiers Jeux olympiques à Tokyo, le surfeur français a annoncé se retirer de la compétition.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le surfeur français Jérémy Florès lors des Jeux olympiques de Tokyo. (CURUTCHET VINCENT / KMSP)

Il aura pu connaitre les joies de voir son sport devenir olympique avant de tirer sa révérence. Dans un message posté lundi sur ses réseaux sociaux, Jérémy Florès a annoncé mettre un terme à sa carrière sportive, à l'âge de 33 ans. Le surfeur réunionnais rangera la planche une ultime fois dans un mois, à l'issue des deux dernières manches du circuit professionnel.

"Je ne prends pas ma retraite, je passe à autres choses, un nouveau chapitre. J’ai dédié toute ma vie à ma carrière de compétiteur, des hauts et des bas mais toujours à fond. Des moments inoubliables", débute celui qui fut un des deux Français engagés à Tokyo avec Michel Bourez. "Si quelqu’un m’avait dit, quand j’étais gamin, la vie que j’aurais, les succès, j’y aurais sûrement pas cru. Grâce au surf pro je peux mener une vie plus simple et assurer pour ma famille", se souvient celui qui a terminé neuvième à Tokyo.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jeremy Flores (@floresjeremy)

Presque quinze ans de carrière

Professionnel depuis 2007, Florès a marqué sa discpline par des victoires de renom, comme ses deux succès lors du Pipe Masters d'Hawaii, la compétition la plus prestigieuse du circuit pro, ou celle décrochée à Tahiti face à la star de la discipline Gabriel Medina, en 2015. Désormais père, le Français a eu du mal à retrouver la motivation qui l'a longtemps habité.

"Depuis que je suis devenu papa, mes priorités ont complètement changé, je veux être à 100% présent pour ma famille. Ces dernières années, je n’ai pas mis suffisamment d’efforts dans ma préparation. Je n’avais plus cette hargne que j’ai pu avoir avant et ça ne pardonne pas contre cette nouvelle génération de surfeurs extrêmement bien préparés à tous les niveaux", confie le surfeur.

Le premier tube des JO

Parmi les surfeurs français les plus victorieux, avec deux titres de Pipe Masters, 4 titres mondiaux ISA et 14 sélections en équipe de France, Jérémy Florès quitte donc la scène du surf avec un résultat décevant pour l'entrée des Jeux olympiques aux JO. Mais il aura tout de même marqué la compétition, en réalisant le premier "tube" (surf dans le creux de la vague) de l'histoire du surf olympique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Surf aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.