Cet article date de plus de deux ans.

JO 2022 : Chloé Trespeuch argentée en snowboard cross, le short-track déçoit... Le bilan de la cinquième journée des Français à Pékin

Les Bleus sont sortis du Top 10 au classement des médailles malgré une nouvelle breloque en argent. 

Article rédigé par franceinfo: sport - Maël Russeau
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Chloé Trespeuch reçoit sa médaille d'argent du snowboard cross aux Jeux olympiques de Pékin, le 9 février 2022. (ODD ANDERSEN / AFP)

La France, championne des médailles d'argent ! Chloé Trespeuch a décroché une nouvelle deuxième place pour le clan tricolore sur le snowboard cross mercredi 9 février. Il s'agit de la cinquième récompense argentée pour les Bleus, soit le plus grand nombre parmi les pays engagés, à égalité avec les Russes. Un podium que la vice-championne olympique aurait pu partager avec sa compatriote Julia Pereira de Sousa, malheureusement éliminée en demi-finales après une chute alors qu'elle était en tête. 

Les Françaises du snowboard cross ont offert un rayon de soleil dans une journée très nuageuse pour les Bleus qui n'ont pas brillé dans les autres épreuves. 

Snowboard cross : Chloé Trespeuch retrouve les joies d'un podium

En bronze à Sotchi en 2014, la Savoyarde avait échoué à la cinquième place des Jeux de Pyeongchang en 2018. "Le premier grand échec de ma carrière" a-t-elle confiée à franceinfo: sport. Chloé Trespeuch est donc remontée sur le podium mercredi à la faveur d'une journée presque parfaite où elle n'échoue qu'à une petite place du bonheur suprême. 

Finale snow cross Trespeuch

Une finale à laquelle Julia Pereira de Sousa n'a pas pu participer. Éliminée en demi-finales après une chute alors qu'elle se trouvait en première position, la plus jeune championne olympique française, médaillée d'or à Pyeongchang en 2018 a dû se contenter de la cinquième place après avoir remporté la petite-finale. "C'est dur" a-t-elle commenté au micro de France Télévisions. Une déception qui rappelle celle de Chloé Trespeuch il y a quatre ans, rendez-vous donc à Milan et Cortina d'Ampezzo en 2026.

Combiné nordique : les Français loin du podium

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Depuis la retraite de Jason Lamy-Chappuis, médaillé d'or à Vancouver en 2010, la France peine à trouver un leader en combiné nordique pour rivaliser avec les Norvégiens, les Allemands et les Japonais notamment. Sur le petit tremplin aujourd'hui, Matteo Baud termine 18e à plus de deux minutes de l'Allemand Vinzenz Geiger, nouveau champion olympique. 

Avec un très beau saut à 97.5 mètres, Matteo Baud a provisoirement pris la tête du classement du combiné nordique lors de l'épreuve du saut à ski. Finalement, le Français termine à la 12e place du classement provisoire (+1'27), avant l'épreuve du ski de fond. Le Japonais Ryota Yamamoto est en tête.
Combiné nordique (H) : le saut réussi du Français Matteo Baud Avec un très beau saut à 97.5 mètres, Matteo Baud a provisoirement pris la tête du classement du combiné nordique lors de l'épreuve du saut à ski. Finalement, le Français termine à la 12e place du classement provisoire (+1'27), avant l'épreuve du ski de fond. Le Japonais Ryota Yamamoto est en tête.

Malgré un bon saut qui l'a placé aux portes du Top 10, le jeune athlète (19 ans) du Mont d'Or n'a pas été en capacité de suivre les meilleurs en ski. Un résultat tout de même encourageant pour ses premiers Jeux d'hiver. Laurent Muhlethaler, premier français au classement général de la Coupe du monde, a pris la 28e place devant Gaël Blondeau, 31e. Le dernier français, Antoine Gérard, a été disqualifié pour un trou dans sa combinaison. Les Bleus seront de nouveau en piste mardi pour le grand tremplin avec l'espoir de faire mieux.

Short-track : zéro pointé pour les Bleus

Quatre français étaient engagés sur la piste de Pékin, malheureusement aucun n'aura passé le moindre tour. Sur le 1500m masculin, Quentin Fercoq échoue en quarts de finale. Gêné par une chute devant lui, le Français ne prend que la quatrième place alors que seules les trois premières étaient qualificatives. Élimination au même stade de la compétition pour Sébastien Lepape, victime d'une chute alors qu'il était bien parti pour la qualification. 

Bien placé pour se qualifier dans son quart de finale, Sébstien Lepape est victime d'une chute à quatre tours de l'arrivée. Il n'y aura pas de Français en demi-finale.
Short track 1500m (H) : Sébastien Lepape chute et sort en quarts Bien placé pour se qualifier dans son quart de finale, Sébstien Lepape est victime d'une chute à quatre tours de l'arrivée. Il n'y aura pas de Français en demi-finale.

Chez les femmes, pas plus de réussite. Tifany Huot-Marchand et Gwendoline Daudet ont toutes les deux été éliminées dès les séries du 1000m. Il restera le 500m chez les hommes et le 1500m chez les femmes pour briller en individuel.

Ski alpin : Nastasia Noens hors du coup en slalom

La Française n'a pas pu rivaliser avec Petra Vlhova, sacrée reine de la discipline qu'elle domine largement depuis le début de saison. 24e de la première manche et 15e de la seconde, Nastasia Noens doit se contenter d'une 19e place, conforme à ses performances récentes.

Snowboard halfpipe : Liam Tourki éliminé dès les qualifications

Pour ses premiers Jeux olympiques, le Grenoblois a tenté des choses. Une erreur sur le premier run et une chute sur le second auront eu raison de son audace. Il se classe 19e des qualifications où seuls les douze premiers verront la finale. Ce sera le cas de la légende américaine Shaun White, triple champion olympique de 35 ans.

Un jour à Pékin : le résumé de la journée du 9 février.
Un jour à Pékin du 9 février Un jour à Pékin : le résumé de la journée du 9 février.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.