Cet article date de plus de deux ans.

JO 2022 : l'Autrichien Matthias Mayer décroche la médaille d'or en super-G, Giezendanner neuvième, de belles promesses pour Pinturault

Au lendemain de sa troisième place en descente, l'Autrichien Matthias Mayer a conservé son titre olympique en super-G. 

Article rédigé par Adrien Hémard-Dohain - De notre envoyé spécial à Zhangjiakou
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'Autrichien Matthias Mayer, le 8 février 2022, lors du super-G aux Jeux olympiques de Pékin. (JOE KLAMAR / AFP)

Les jours se suivent et les podiums s'enchaînent pour Matthias Mayer aux Jeux olympiques de Pékin. Troisième de la descente lundi 7 février, l'Autrichien est remonté sur la boîte mardi à Yanqing, cette fois sur la plus haute marche. Parti avec le dossard 13, le champion olympique en titre a réalisé la course parfaite pour conserver sa couronne et devancer le favori Aleksander Kilde. Le Norvégien termine finalement troisième, derrière l'Américain Ryan Cochran-Siegle. C'est la troisième médaille d'or olympique pour Mayer, sacré en descente en 2014.

Pinturault satisfait de sa "belle course"

Auteur d'une fin de course impressionnante, Matthias Mayer a réussi à renverser un super-G qu'on pensait acquis à Aleksander Aamodt  Kilde, impressionnant de maîtrise mais à nouveau frustré après avoir manqué le podium en descente. Egalement très attendu au portillon, le Suisse Marco Odermatt a lui aussi déçu en sortant de piste alors qu'il était dans les temps pour la gagne.

Côté tricolore, Alexis Pinturault a signé une prestation encourageante sur cette discipline de vitesse qui n'est pas sa spécialité. Onzième, le spécialiste du slalom est apparu satisfait au micro de France Télévisions, malgré une place un peu décevante à ses yeux : "J'espérais un peu mieux. Aujourd'hui il y a des phénomènes physiques que je ne contrôlais pas. On voit que les dossards plus hauts vont plus vite, mais avec le numéro que j'avais aujourd'hui j'ai fait une belle course.

Après son passage manqué en Super-G, Alexis Pinturault est revenu au micro de France Télévisions sur sa descente et n'a éprouvé aucun regret sur son passage.
Super-G (H) - Alexis Pinturault : "C'est loin d'être ma discipline" Après son passage manqué en Super-G, Alexis Pinturault est revenu au micro de France Télévisions sur sa descente et n'a éprouvé aucun regret sur son passage.

Ce qu'il a montré sur ce super-G est de bon augure avant le combiné alpin de jeudi qui mêle une manche de descente et une de slalom. "Je me concentre sur ce qui va venir, les plus belles cartes restent à venir pour moi", assure-t-il.

"C'était un moment important de rentrer dans ces Jeux, de prendre les derniers repères sur la piste."

Alexis Pinturault

à franceinfo sport

Blaise Giezendanner a pour sa part accroché une belle neuvième place après s'être élancé avec le dossard 28. A nouveau très volontaire, Matthieu Bailet est parti à la faute, tandis que Nils Allègre est passé à côté de sa course. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.