Ski big air : Tess Ledeux réussit un saut historique à deux semaines des Jeux de Pékin

La Française, N.1 mondiale de la discipline, a réalisé un saut à 1620 degrés inédit dans l'histoire lors des Winter X Games, à Aspen. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La Française Tess Ledeux, lors de la compétition de ski slopestyle de Font-Romeu, le 16 janvier 2022.  (RAYMOND ROIG / AFP)

Tess Ledeux, N.1 mondiale en big air, a survolé l'épreuve aux Winter X Games d'Aspen, à deux semaines des Jeux olympiques de Pékin, en remportant l'or pour la deuxième fois, grâce à un saut à 1620° encore jamais exécuté en compétition par une femme.

La Française s'est laissée tomber de joie sur la piste enneigée de la station du (Colorado), les yeux plein d'étoiles après sa troisième envolée, n'en revenant toujours pas de son exploit. Un temps suspendu de quatre tours et demi (4x360° plus 180°) en réception arrière, qui a percé le brouillard, récompensé d'une note de 49/50, soit la quasi-perfection.

Deuxième médaille d'or à 20 ans

Elle avait chuté lors de sa deuxième tentative, sur ce même double cork audacieux, et on se demandait alors si elle pourrait se relancer. Elle a donc réagi en championne, assurant sa victoire avec un quatrième saut noté 45/50, pour une moyenne finale de 94 centièmes. A 20 ans, la Savoyarde ajoute à sa collection une deuxième médaille d'or à Aspen après 2020, la troisième au total en comptant celle des X Games Europe glanée en Norvège en 2019.

"C'est si spécial. Les X Games m'ont tellement manqué, je suis très heureuse, c'est un sentiment incroyable", a-t-elle réagi, aussi émue que souriante, dédiant sa victoire à son père mort l'an passé à la même période, ce qui l'avait contrainte au forfait. Ledeux, qui succède au palmarès à la Chinoise Eileen Gu absente, a devancé les Canadiennes Megan Oldham (89 pts) et Olivia Asselin (72 pts).

Celle qui prenait ces X Games "un peu comme une grosse répétition" en vue des Jeux de Pékin (4-20 février), a envoyé un message très fort à la concurrence. Et ce n'est peut-être pas fini, car elle est également en lice, samedi, en slopestyle, épreuve pour laquelle elle visera une première victoire, après une médaille d'argent glénée en 2017.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pékin 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.