JO 2022 : de 0 à 25°C en une matinée, le jour où la chaleur a fait annuler une épreuve des Jeux d'hiver

Lors des Jeux de Saint-Moritz en 1928, le 10 000 m en patinage n'avait pas pu avoir lieu en raison de la fonte de la glace sur le lac naturel.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Norvégien Carlson et l'Allemand Mayke lors de la course de patinage de vitesse sur 5 000 m aux Jeux de Saint-Moritz, en 1928.  (BUNDESARCHIV)

14 février 1928. La presse internationale s'interroge sur l'avenir des Jeux olympiques d'hiver. La raison ? Les conditions météréologiques, ayant contraint à annuler l'épreuve du 10 000 m en patinage. "Les incidents de la patinoire ont porté un coup très rude aux Jeux Olympiques d'hiver, qui peut-être, ne s'en relèveront pas", rapporte ce jour-là le quotidien français Miroir des Sports.

Les Jeux de 1928, qui devaient normalement se tenir aux Pays-Bas, ont finalement lieu à Saint-Moritz, en Suisse. Organisés pourtant durant le mois de février, la tenue des compétitions a été considérablement chamboulée par une très forte hausse des températures sur le site.

De 0 à 25°C en une matinée

Ce 14 février, au départ du 50 km, la température s'élève à 0 degré. Une heure plus tard, il en fait 25 de plus. Un signe avant-coureur du réchauffement climatique ? En réalité non. Saint-Moritz est en fait victime de l'effet de Foehn. Lorsqu'une masse nuageuse rencontre une chaîne de montagne, des courants d'air chaud se forment par compression.

Cette nuée de chaleur, qui dévale sur Saint-Moritz, fait fondre la glace du lac à grande vitesse. Les premiers patineurs s'élancent deux par deux pour le 10 000 m, mais la flaque d'eau devient trop importante et trois participants sont contraints de renoncer à concourir.

L'épreuve est d'abord repoussée au lendemain, avant que les organisateurs ne prennnent la décision de l'annuler totalement en raison du départ des Norvégiens, déjà rentrés chez eux.

Le lendemain, aucune épreuve ne peut avoir lieu et toutes sont reportées. En plus des douces températures, la pluie fait son apparition. Malgré ces aléas climatiques, les JO de Saint-Moritz ont cependant été un grand succès : 40 000 spectateurs ont assisté aux 14 épreuves programmées.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pékin 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.