Vidéo Sécurité des JO 2024 : "L'arrivée du Tour de France sera anticipée" et "ne se fera probablement pas à Paris, plutôt à Nice", annonce Amélie Oudéa-Castera

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

La ministre des Sports explique que cette délocalisation de l'arrivée de la Grande Boucle en 2024 pourra permettre d'éviter la "dispersion des forces de sécurité" lors des Jeux olympiques de Paris.

"L'arrivée du Tour de France sera un petit peu anticipée et ne se fera probablement pas à Paris, plutôt à Nice" en 2024, a affirmé la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra mardi 26 juillet sur franceinfo, alors qu'elle était interrogée sur la sécurisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris. Elle explique vouloir éviter la "dispersion des forces de sécurité".

"Les leçons du Stade de France ont été tirées", promet la ministre à deux ans des JO de 2024 et au lendemain du Conseil olympique convoqué ce lundi par le président de la République Emmanuel Macron. Dans un entretien au quotidien L'Equipe (article pour les abonnés), paru mardi, le chef de l'État a assuré que la France serait prête.

Entre 7 000 et 11 000 policiers mobilisés

Selon la ministre, les choses seront différentes "dans le calibrage et dans la planification opérationnelle des forces de sécurité" après les incidents survenues lors de la finale de la Ligue des champions à Saint-Denis le 28 mai. Selon les jours, entre 7 000 et 11 000 policiers et gendarmes seront mobilisés autour des différents sites. La ministre évoque également un besoin d'environ 20 000 agents de sécurité privés, jusqu'à 22 000 "au pic des Jeux".

"On a une analyse des risques qui est bien poussée, poursuit-elle, que ce soit le risque terroriste, le risque cyber." Elle salue également "une mobilisation qui est aujourd'hui exceptionnelle du ministre de l'Intérieur. Sur ces sujets, on a une gouvernance qui est en train de bien se clarifier, se solidifier, se renforcer".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.