Cet article date de plus de deux ans.

Paris 2024 : la Seine-Saint-Denis met le cap sur les prochains Jeux olympiques

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Paris 2024 : la Seine-Saint-Denis met le cap sur les prochains Jeux olympiques -
Paris 2024 : la Seine-Saint-Denis met le cap sur les prochains Jeux olympiques Paris 2024 : la Seine-Saint-Denis met le cap sur les prochains Jeux olympiques - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - N. Hebert
France Télévisions
France 2

Les Jeux olympiques de Tokyo 2020 se sont clôturés dimanche 8 août. Sur la place du Trocadéro, à Paris, près de 6 000 personnes ont suivi la cérémonie du passage de relais dans la capitale, qui sera ville olympique en 2024. Le département de la Seine-Saint-Denis se prépare à être un acteur majeur de l’évènement.

La Seine-Saint-Denis ambitionne d’être la vitrine des Jeux olympiques de Paris 2024. Pour cela, le département a investi 1,3 milliard d'euros pour construire toutes les infrastructures nécessaires. À l’image du centre aquatique qui sera installé en face du Stade de France, destiné à accueillir les épreuves de waterpolo et de natation artistique. À quelques kilomètres de ce centre, le village olympique permettra, lui, d’héberger près de 14 000 athlètes pendant les JO. Il sera ensuite transformé en 2 200 logements familiaux et 900 logements étudiants.

Des projets qui font polémique

Le complexe sera bâti sur des friches industrielles, un défi pour les architectes. "On s’appuie sur cet héritage historique pour créer des sortes de paquebots avec des proues tournées vers la Seine, ce qui va aussi permettre d’introduire, d’accrocher les berges de Seine et des espaces publics complètement rénovés à ces futurs bâtiments", explique Henri Specht, directeur de projet du village olympique. Certains projets suscitent toutefois la polémique. À Aubervilliers, par exemple, un projet de piscine avec solarium devrait entraîner la destruction d’un jardin partagé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.