La police lance une campagne de recrutement de sportifs de haut niveau avant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024

La police proposera un emploi du temps aménagé en fonction des compétitions internationales des athlètes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les logos des Jeux olympiques et paralympiques devant l'hôtel de ville de Paris, en octobre 2021. (HERVE CHATEL / HANS LUCAS)

La police nationale lance avec l'Agence nationale du sport (ANS), mardi 18 octobre, une campagne de recrutement de sportifs de haut niveau ayant vocation à participer à des compétitions internationales comme les Jeux olympiques, avec un emploi du temps aménagé en conséquence.

Par cette convention avec l'ANS, signée par le directeur général de la police nationale Frédéric Veaux et le directeur général de l'ANS, Frédéric Sanaur, la police "s'engage en faveur du sport de haut niveau et à faciliter sa pratique", a expliqué à l'AFP la commissaire générale Rachel Costard, cheffe de la mission sport créée en juin dernier au sein de la police nationale. Actuellement, 25 athlètes de haut niveau sont dans les rangs de la police, mais "ce n'est pas suffisant". "Il nous fallait changer de dispositif de recrutement pour attirer davantage de candidats", a ajouté la commissaire, en précisant que l'objectif était de recruter ainsi au moins "cinquante athlètes". Avec en ligne de mire les JO 2024 à Paris.

"Jusqu'à présent, a-t-elle poursuivi, les sportifs de haut niveau étaient obligés de suivre une scolarité classique de policier durant quatre mois sans aménagement de leur emploi du temps. Ce qui est souvent un repoussoir pour un athlète à la recherche de la performance". Désormais, les candidats retenus, valides ou handisports - inscrits sur la liste des sportifs de haut niveau validée par le ministère des Sports parmi les catégories relève, sénior, élite - seront "sous contrat de deux ans, renouvelables et soumis au statut de réserviste opérationnel ou citoyen".

Un dispositif ouvert à toutes les disciplines

Les sportifs de haut niveau doivent aussi être proposés par leur fédération. Une fois sélectionnés, les athlètes valides suivront un parcours de réserviste opérationnel de quatre semaines, et les sportifs handisport une semaine de formation de la réserve citoyenne. "Cela leur permettra de se consacrer pleinement à leur pratique sportive. Nous voulons les mettre dans les conditions optimales", souligne la commissaire. En retour, "ils devront consacrer 25 jours par an à l'institution" comme "ambassadeur" et "référent identifié" au sein de la police, a ajouté Mme Costard.

Autre nouveauté, le dispositif est ouvert à toutes les disciplines sportives, ce qui n'était pas le cas auparavant. Pour la commissaire, il s'agit d'une "belle opportunité" proposée aux sportifs et, pour la police, d'une "fierté" de compter dans ses rangs de tels athlètes. Des possibilités de reconversion sont également prévues. Les recrutements débuteront en novembre. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Paris 2024

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.