Cet article date de plus d'un an.

Kayak : le slalom extrême, présent aux JO 2024

Publié
Kayak : le slalom extrême présent aux JO 2024
Kayak : le slalom extrême présent aux JO 2024 Kayak : le slalom extrême présent aux JO 2024 (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - Région Nouvelle-Aquitaine, L. De Casanove, B. Bracot, A. Girardi
France Télévisions
France 3

Les Jeux olympiques 2024 de Paris seront le théâtre d’une nouvelle discipline que le 12/13 vous fait découvrir, le slalom extrême en kayak.

Un départ 5 mètres au-dessus de l’eau qui garantit des sensations fortes et du spectacle, le slalom extrême en kayak sera une nouvelle discipline des Jeux olympiques de Paris en 2024. Ce n’est pas le chronomètre qu’il faut battre, mais ses adversaires directs. Au total, ce sont 5 concurrents qui s’affrontent dans le bassin. "C’est un sport de contact où il faut se rentrer dedans, il ne faut pas avoir peur des autres, il ne faut pas avoir peur de se faire mal", explique Benjamin Renia, membre de l’équipe de France de Canoë.

Une figure imposée

Durant le parcours, les concurrents doivent exécuter une figure imposée, appelée l’escamotage. C’est une manœuvre qui consiste à faire chavirer le kayak puis à le remettre droit. "C’est peut-être le moment où un athlète plutôt qu’un autre peut un peu cafouiller ou faire autre chose. Ça donne l’opportunité aux autres de dépasser ou même se faire dépasser", décrit Rémi Gaspard, directeur de la performance. Cette discipline attire de nombreux curieux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.