JO 2024 : "Le cahier des charges devra être un peu révisé à la baisse" à cause de l'inflation, estime la ministre des Sports

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le budget des Jeux olympiques de Paris 2024 "a été basé sur une hypothèse d'inflation à 1,4%" alors qu'elle sera de 5,8%, rappelle la ministre des Sports, donc "il y a évidemment un ajustement à faire".

L'organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024 va-t-elle être touchée par l'inflation. "Il faut être lucide sur le fait que le cahier des charges devra être un peu contracté, un peu révisé à la baisse", a déclaré la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra, mardi 26 juillet sur franceinfo 

"Le budget du comité d'organisation a été basé sur une hypothèse d'inflation à 1,4%. Donc, quand on est plutôt proche de 5,8%, il y a évidemment un ajustement à faire", avance la ministre. Le chef de l'Etat a assuré que la France serait prête dans une interview au journal L'Equipe mardi (article pour les abonnés) au lendemain d'un Conseil olympique

Une recherche de sponsors

Le budget total de l'organisation des Jeux olympiques de Paris est de 8 milliards d'euros. "Il y a des dépenses que nous pouvons optimiser", explique la ministre, qui évoque notamment les délais d'installation des équipes de production audiovisuelle qui pourront être raccourcis "de façon à moins indemniser".

"Nous avons besoin de trouver des zones d'économies. À nous de faire les bons choix pour que l'expérience soit la moins affectée."

Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports

à franceinfo

Amélie Oudéa-Castera évoque également la recherche de sponsors : "On a l'objectif d'être à peu près à 80%" des sponsors trouvés "en fin de cette année 2022". Selon elle, "il faut qu'on aille chercher les 20% restants en convaincant les entreprises françaises de s'engager par patriotisme".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.