Cet article date de plus d'un an.

Inflation et Jeux olympiques 2024 : "On va trouver des solutions", répond le président du Comité international olympique

D'après Thomas Bach, le président du Comité international olympique, les différentes parties impliquées dans l'organisation des Jeux de Paris se préparent à amortir autant que possible l'impact de l'inflation dans le budget.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les anneaux olympiques devant l'hôtel de ville de Paris, le 2 mars 2022. (LP / ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)

Après les défis liés à la sécurité, c'est désormais l'inflation qui semble préoccuper les organisateurs des Jeux olympiques de 2024 à Paris. "Nous sommes en train d'en discuter", a expliqué dimanche sur franceinfo Thomas Bach, le président du Comité international olympique, alors qu'Emmanuel Macron organise lundi une "réunion de chantier" avec une dizaine de ministres, dont ceux des Sports et de l'Intérieur.

L'expérience des Jeux précédents

"Nous allons trouver des solutions", assure Thomas Bach, qui explique pouvoir s'appuyer sur le retour d'expérience des précédentes éditions. "Nous avons dû organiser deux Jeux consécutifs pendant la pandémie... Cela nous a beaucoup aidé à simplifier les procédures."

Un rapport du comité d'audit des organisateurs des JO (Cojo) a récemment fait part de ce risque inflationniste. Tony Estanguet, président du Cojo, s'était voulu rassurant au micro de franceinfo mardi 12 juillet expliquant qu'"il n'y avait pas de dérapage budgétaire sur les Jeux" et que les organisateurs étaient au courant "depuis le début" que le budget allait "évoluer en fonction du contexte".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.