En route vers Paris 2024, France info

En route vers Paris 2024. Une rentrée paralympique

Cécilia Berder, membre de l'équipe de France d'escrime, fait le tour de l'actualité olympique et paralympique en vue des Jeux de Paris en 2024.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La française Marie-Amélie Le Fur aux JO paralympiques de Tokyo le 28 août 2021. Elle a remporté la médaille d\'argent au concours de la longueur.
La française Marie-Amélie Le Fur aux JO paralympiques de Tokyo le 28 août 2021. Elle a remporté la médaille d'argent au concours de la longueur. (ULRIK PEDERSEN / NURPHOTO VIA AFP)

Les Jeux de Tokyo se terminent ce dimanche. Comme à chaque édition des Jeux paralympiques, j'ai été époustouflée, impressionnée, fan tout simplement. J'ai tout aimé. Évidemment, j'ai peut-être un peu plus stressé pour mes collègues escrimeurs. L'intensité sur chaque match des joueurs de rugby fauteuil était hallucinante. Alexis Hanquinquant, champion paralympique de triathlon, s'est imposé comme un patron, récompensé à la hauteur de son talent et de son investissement.

Et puis, il y a aussi Marie-Amélie Le Fur. Cette athlète est bluffante. Au delà de l'élégance de son saut pour gagner la médaille d'argent au concours de la longueur, elle est aussi présidente du comité paralympique français. Enfin, Axel Bourlon, en para développé couché dans sa catégorie - 54kilos, a soulevé une barre à 165kg. Il a donc été capable de soulever plus de trois fois son poids. J'ai calculé ce que j'aurai dû soulever et je vais clairement passer mon tour.

Difficile de tous les citer mais, médaillés ou non, ces athlètes m'ont fait rêver. J'ai aimé voir la ténacité, l'effort et la concentration de chacun.

Le français Alexis Hanquinquant. De l\'or pour le champion paralympique de triathlon le 28 août 2021, aux jeux d\'été paralympiques de Tokyo
Le français Alexis Hanquinquant. De l'or pour le champion paralympique de triathlon le 28 août 2021, aux jeux d'été paralympiques de Tokyo (MIHO IKEYA / YOMIURI)

Ambitions pour Paris 2024

De grands enjeux seront à relever pour les Jeux de Paris en 2024. La réalisation et la diffusion des images de certaines épreuves peuvent encore être améliorées. Le choix des disciplines peut aussi être retouché. Notamment pour le sport adapté. Le sport adapté regroupe les athlètes en situation de handicap mental ou psychique. Sur les 22 sports, seules 3 disciplines étaient concernées avec l'athlétisme, la natation et le tennis de table. On pourrait par exemple imaginer une nouvelle catégorie à Paris en 2024 pour les sportifs porteurs de trisomie 21.

Faire la fête avec les médaillés le 5 septembre

Le dimanche 5 septembre aura lieu la Cérémonie de clôture de ces Jeux paralympiques. Cet événement sera à suivre depuis le Trocadéro aux côtés de nombreux médaillés.

C'est une vraie fête. On a pu profiter à notre retour de Tokyo de cet instant partagé au Trocadéro avec mes coéquipières et le public. Quel bonheur de vivre ça dans notre pays. Pour des sports confidentiels comme le nôtre, c'était fou de sentir la joie et l'énergie des spectateurs. On a reçu beaucoup de "Merci, vous nous avez fait penser à autre chose", et cela nous a profondément touchés. Alors, le rendez-vous est pris : tous au Trocadéro pour retrouver les athlètes paralympiques. Au-delà de la fête et de la rencontre, il y aura beaucoup d'initiations, l'occasion parfaite pour découvrir de nouveaux sports.

La française Marie-Amélie Le Fur aux JO paralympiques de Tokyo le 28 août 2021. Elle a remporté la médaille d\'argent au concours de la longueur.
La française Marie-Amélie Le Fur aux JO paralympiques de Tokyo le 28 août 2021. Elle a remporté la médaille d'argent au concours de la longueur. (ULRIK PEDERSEN / NURPHOTO VIA AFP)