Paris 2024 : entre 6,7 et 11 milliards d'euros de surcroît d'activité en Ile-de-France grâce aux Jeux, selon une étude

L'étude, publiée mardi par le Comité d'organisation, se concentre autour de la région Ile-de-France sur une période de 17 ans, entre 2018 et 2035, et mesure non pas la rentabilité mais le surcroît d'activité lié à l'accueil des Jeux.
Article rédigé par Apolline Merle
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le compte à rebours des Jeux olympiques, devant la Tour Eiffel à Paris, à 100 jours de la cérémonie d'ouverture, le 17 avril 2024. (J-F ROLLINGER / AFP)

Quel sera l'effet JO sur l'économie française ? S'il est encore trop tôt pour évaluer précisément l'impact des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, une étude ex-ante a été publiée mardi 14 mai, par le Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojop). Cette étude, réalisée en coordination avec l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) et le CIO (Comité international olympique), est même une actualisation de celle publiée en 2016, présentée lors de la phase 2 de la candidature de la France.

"Elle mesure un surcroît d'activité, que l'on appelle injection nette, au sein de l'économie locale du fait de l'accueil de l'événement par rapport à une situation sans l'événement", explique Christophe Lepetit, responsable des études économiques et des partenariats au Centre de droit et d'économie du sport (Limoges).

Comprenez : la mesure d'une activité économique qui s'est créée du fait de l'accueil des Jeux de Paris. Les données considérées pour cette étude ne concernent que les dépenses liées spécifiquement aux Jeux. Les transports par exemple, n'ont pas été intégrés.

Trois scénarios mesurés

Ainsi, l’impact économique des Jeux en Ile-de-France est estimé à près de neuf milliards d’euros sur la période 2018-2034, selon le scénario intermédiaire de l’étude. Deux autres scénarios ont été évalués, un bas à hauteur de 6,7 milliards d'euros et un haut à 11 milliards d'euros.

Sur ces neuf milliards, 70% relèvent de l'organisation (dépenses liées à l'organisation et à la livraison des Jeux) et de la construction (des sites et des rénovations), les 30% restants du tourisme, valeur ayant toutefois une part d'incertitude en amont de l'événement. Par ailleurs, une très grosse partie de cet impact est concentrée sur la phase de préparation et de déroulement avec un effet entre 6,2 et 9,3 milliards d'euros. 

L'"Étude d’impact économique ex-ante des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024" a aussi comme objectif de définir une méthode de mesure de l'impact économique, standardisée et réutilisable sur d'autres Jeux ou sur d'autres événements sportifs, afin de comparer les éditions, ce qui n'existait pas jusqu'à présent. Une nouvelle étude sera réalisée post-JO et publiée en 2025, diligentée par l'Etat, afin de mesurer l'impact économique et la rentabilité de l'événement (avec notamment une étude coûts bénéfices).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.