JO 2021 - Tir : la désillusion d'Éric Delaunay, auteur d'un record olympique en qualifications et 5e en finale du skeet

Éric Delaunay a raté sa finale et passe à côté d'une médaille qui lui tendait les bras à l'issue des qualifications.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le tireur français Eric Delaunay, lors du tournoi olympique à Tokyo, le 26 juillet 2021. (HERVIO JEAN-MARIE / KMSP / AFP)

Éric Delaunay n'a pas réussi à confirmer. À l'issue d'une finale durant laquelle il est passé au travers, le Français a terminé 5e lors de l'épreuve du skeet, lundi 26 juillet sur le stand de tir d'Asaka à Tokyo. Une énorme déception pour le Normand qui avait été brillant en qualifications.

Septième aux Jeux olympiques de Rio en 2016, Delaunay avait terminé à l'époque aux portes de la finale. Une expérience qui l'avait marqué comme il l'expliquait à Ouest France il y a quelques jours"Si je ne 'sors' pas de mon tir, je ne pense qu'à ça, et je pars en cacahuète. C'est ce qu'il m'est arrivé à Rio, en 2016 : je n'avais pas dormi de la nuit et j'ai d'emblée loupé un plateau le lendemain, celui qu'il me manque pour entrer en finale. Alors, il faut regarder la télé : un film, une connerie, quoi que ce soit qui puisse te faire oublier tout le reste."

Un record olympique en qualifications

Cette fois, Éric Delaunay s'ést qualifié sans problème pour la finale, établissant même un record olympique en qualifications. Le Normand a semblé touché par la grâce dimanche et lundi matin (heure française) : sur les 125 plateaux à toucher, Éric Delaunay a atteint la cible 124 fois. Une performance exceptionnelle qui lui a permis de terminer premier de ces qualifications.

Mais entre ces dernières et la finale, Delaunay n'a pas réussi à rester dans sa bulle. Le Français a réussi à passer le premier tour de la finale in extremis, grâce à l'élimination de l'Italien Tammaro Cassandro, qui avait effectué un 16 sur 20 comme lui. Mais avec quatre tirs à rattraper sur ses concurrents par la suite, Delaunay était bien trop loin pour remonter et a donc logiquement été le deuxième tireur à être éliminé.

À 33 ans et pour sa deuxième participation aux JO, le Français vit donc une désillusion alors qu'une médaille était largement envisageable au vu de ses performances en qualifications. L'Américain Vincent Hancock a finalement décroché la médaille d'or devant le Danois Jesper Hansen et le vétéran koweïtien Abdullah al-Rashidi (58 ans).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.