JO 2021 - Boxe : la délégation française va contester la disqualification litigieuse de Mourad Aliev devant le TAS

Le corps arbitral a reconnu son erreur auprès du Français, sans pouvoir revenir sur sa décision. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Mourad Aliev lors de son combat aux Jeux Olympiques de Tokyo 2021. (THEMBA HADEBE / POOL / AFP)

Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) va déposer un recours auprès du tribunal arbitral du sport (TAS) après la disqualification litigieuse de Mourad Aliev en quarts de finale du tournoi des +91kg des Jeux olympiques de Tokyo.

"Le CNOSF est mobilisé"

La présidente de l'instance olympique française Brigitte Henriques a indiqué sur France 3 que "le CNOSF travaille ardemment pour contester cette décision et faire ce qui est en notre pouvoir".

La grosse colère de Mourad Aliev après sa disqualification à cause de plusieurs coups de tête à son adversaire selon l'arbitre. La dernière chance de médaille pour le clan tricolore vient de s'envoler

Le boxeur français a été disqualifié car l'arbitre estimait qu’il avait blessé son adversaire avec des coups de tête. Mourad Aliev était resté près de 45 minutes sur le ring à l'issue de son combat face au Britannique Frazer Clarke, pour contester la décision des juges. Selon Aliev, ces derniers ont finalement revisionné les images du combat et admis que Clarke n'avait pas été blessé par ses coups de tête mais bien par ses coups de poing.

Le boxeur français Mourad Aliev a été disqualifié à cause de plusieurs coups de tête à son adversaire. une décision injuste selon le combattant tricolore. Retrouvez sa réaction et sa colère.


La dirigeante du comité olympique français précise que "Mourad Aliev a tout notre soutien et le CNOSF est mobilisé pour faire, si c'est possible, bouger les choses. On s'est mis tout de suite au travail après la fin du combat, avec Dominique Nato (président de la Fédération française de boxe) et notre service juridique."

Après une disqualification injuste du boxeur Français, Mourad Aliev, Brigitte Henriques annonce que le CNOS a ouvert un dossier pour essayer de faire bouger les choses.

"Après m'être entretenu avec madame Brigitte Henriques (...) et son prédécesseur Denis Masseglia, nous avons déposé cette réclamation, que nous allons faire suivre d'un communiqué, en expliquant nos arguments, qui s'appuient sur les règlements de la boxe amateur olympique", a de son côté indiqué Dominique Nato à L'Équipe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.