Vidéo Romane Dicko, l'espoir du judo français qui monte, qui monte

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
La judoka Romane Dicko vient d'apporter une nouvelle médaille de bronze à la France aux JO de Tokyo dans la catégorie des +78 kg. Pour Brut, elle raconte son histoire.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

La judoka Romane Dicko vient d'apporter une nouvelle médaille de bronze à la France aux JO de Tokyo dans la catégorie des +78 kg. Pour Brut, elle raconte son histoire.

En 2012, c'est le déclic. C'est en regardant les JO de Londres avec son père que Romane Dicko décide de faire du judo. Alors âgée de 13 ans, l'adolescente ne s'attendait pas à une telle ascension. Aujourd'hui aux JO de Tokyo pour représenter la France dans la catégorie des +78kg, la judoka de 21 ans vient de remporter une médaille de bronze. Et c'est loin d'être son premier titre : des championnats de France aux championnats d’Europe, l'espoir français a enchaîné les prix. "J'étais ceinture marron, j'étais pas ceinture noire et en fait en finale, je prends une fille qui avait 36 ans et qui avait déjà fait les monde, les Jeux", sourit-elle en repensant à un championnat d'Europe.

Des victoires à la résilience

Mais en 2018, la sportive se blesse et est contrainte de mettre sa carrière sur pause pendant deux saisons sportives. "Je me suis dit : "Est-ce que je vais réussir à remonter sur le tapis, est-ce que je vais réussir à reperformer, est-ce que je vais avoir assez de temps pour avoir assez de points pour être qualifiable aux Jeux olympiques ?"", confie Romane. Après 18 mois de pause, la sportive remonte sur le tapis et gagne tous ses combats. "Il y a eu un déblocage, je pense que mentalement, ça allait beaucoup mieux, (…) et donc je reprends en janvier 2020 et je gagne tout", résume-t-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Judo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.