JO 2021 : pourquoi les finales de natation, de basket et certaines d'athlétisme ont-elles lieu en pleine nuit ?

Il faudra veiller longtemps ou programmer son réveil pour ne pas manquer les finales de plusieurs épreuves durant les Jeux olympiques de Tokyo.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Caeleb Dressel (ici lors des sélections américaines, le 20 juin 2021) et les autres nageurs disputeront les finales dans la matinée à Tokyo. (TOM PENNINGTON / GETTY IMAGES / AFP)

À quelques jours du début des Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août), certain(e)s ont déjà commencé à jeter un oeil au calendrier des épreuves. À scruter avec attention les moments forts à ne pas louper durant cette quinzaine de folie, même sans public. 

Pour celles et ceux qui sont attentifs aux horaires, quelques adaptations sont à prévoir pour profiter sereinement de plusieurs épreuves incontournables. Les férus de natation devront, par exemple, veiller jusqu'à trois heures du matin le lundi 26 juillet pour jeter un oeil à la finale du relais 4x100 m nage libre masculin, et même 3h30 le jeudi 29 juillet pour la finale du 100m nage libre.

Chez les fans de basket, c'est plutôt en fin de Jeux olympiques qu'il faudra mettre le réveil avec les finales masculine et féminine prévues à 4h30 le samedi 7 et le dimanche 8 août. Idem en ce qui concerne l'athlétisme, avec des finales du 100 m haies féminin à 4h50 le lundi 2 août ou du 110 m haies masculin à 4h55 le jeudi 5 août. Mais pourquoi si tard - ou si tôt ? La réponse tient en trois lettres : NBC.

NBC maître du temps olympique

Plus gros diffuseur mondial, le géant de l'audiovisuel américain NBC règne en maître sur le traitement des Jeux olympiques. Il y a cinq ans à Rio, pas moins de 3 000 personnes estampillées "NBC" fourmillaient sur les sites, dans les coulisses, en plateau ou dans les car-régies pour assurer la logistique du mastodonte de la télé US. En 2014, il a déboursé 7,75 milliards de dollars auprès du CIO pour s'assurer des droits de diffusion jusqu'aux Jeux d'été 2032.

Une somme colossale qui lui offre certains avantages, comme l'explique le professeur de sciences économiques Jean-Pascal Gayant : "on est sur un écosystème pour lequel le plus gros contributeur est le décisionnaire habituel. C'est à la fois la NBC mais aussi les sponsors américains puisque les gros financeurs sont Coca-Cola, Intel, Procter & Gamble.." Dès lors, ce n'est pas une surprise de voir des épreuves à des horaires beaucoup plus compatibles avec les fuseaux horaires américains (quand il sera 3h30 à Paris et 10h30 à Tokyo, New York arrivera doucement vers 21h30, tandis qu'il sera 18h30 à Los Angeles).

"Aujourd'hui, précise l'économiste du sport Mickael Terrien, les Jeux olympiques sont le rendez-vous sportif le plus mondialisé, cela génère une audience internationale et donc les droits TV sont, surtout en cette période sanitaire sans billetterie, assez importants. Il va falloir, pour les organisateurs, satisfaire ces investisseurs-là. Ceux qui décident sont ceux qui sont les plus nombreux et avec le plus de pouvoir d'achat, donc en l'occurrence les États-Unis. Ils représentent un marché de 300 millions de personnes. Évidemment en France on a plus de mal à peser sur les décisions du Comité international olympique (CIO)." 

La nuit blanche ou le réveil nocturne demeurent donc les deux seules options à disposition, chez nous, pour ne rien rater des finales d'athlétisme, de natation ou de basket. Et parce qu'il est important de bien préparer son programme, voici la liste complète des épreuves pour ces trois disciplines qui nécessiteront un peu d'organisation.

Natation

Dimanche 25 juillet (à partir de 3h30) : finales du 400 m 4 nages F ; 400 m 4 nages H ; 400 m nage libre H ; relais 4x100 m nage libre F
Lundi 26 juillet (à partir de 3h30) : finales du 100 m papillon F ; 100 m brasse H ; 400 m nage libre F ; relais 4x100 m nage libre H
Mardi 27 juillet (à partir de 3h30) : finales du 200 m nage libre H ; 100 m dos F ; 100 m dos H ; 100 m brasse F
Mercredi 28 juillet (à partir de 3h30) : finales du 200 m nage libre F ; 200 m papillon H ; 200 m 4 nages F ; 1 500 m nage libre F ; relais 4x200 m H
Jeudi 29 juillet (à partir de 3h30) : finales du 800 m nage libre H ; 200 m brasse H ; 200 m papillon F ; 100 m nage libre H ; relais 4x200 m nage libre F
Vendredi 30 juillet (à partir de 3h30) : finales du 200 m brasse F ; 200 m dos H ; 100 m nage libre F ; 200 m 4 nages H
Samedi 31 juillet (à partir de 3h30) : finales du 100 m papillon H ; 200 m dos F ; 800 m nage libre F ; relais 4x100 m 4 nages mixte
Dimanche 1er août (à partir de 3h30) : finales du 50 m nage libre H ; 50 m nage libre F ; 1 500 m nage libre H ; relais 4x100 m 4 nages F ; relais 4x100 m 4 nages H

Athlétisme

Dimanche 1er août, 3h35 : finale du lancer de poids F
Lundi 2 août : finale de la longueur H (3h20) ; finale du 100 m haies F (4h50)
Mardi 3 août : finale de la longueur F (3h50) ; finale du 400 m haies H (5h20)
Mercredi 4 août, : finale du 400 m haies F (4h30)
Jeudi 5 août : finale du triple saut H (4h) ; finale du poids H (4h05) ; finale du 110 m haies H (4h55)
Samedi 7 août, minuit : marathon F
Dimanche 8 août, minuit : marathon H

Basket 

Samedi 7 août, 4h30 : finale H
Dimanche 8 août, 4h30 : finale F

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.