JO 2021 : ce qu'il faut savoir sur les équipes olympiques et paralympiques des réfugiés

Pour la première fois de l'histoire, deux équipes de réfugiés vont concourir cet été lors des Jeux olympiques et paralympiques.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'équipe olympique des réfugiés a fait son apparition aux Jeux de Rio, ici lors de la cérémonie d'ouveture, le 5 août 2016. (PEDRO UGARTE / AFP)

Un message de solidarité et d'espoir. C'est autour de ces deux mots que s'est construite en 2016 la première équipe olympique de réfugiés créée par le Comité international olympique (CIO). Pour la première fois cette année, une équipe équivalente va également prendre part aux Jeux paralympiques. Composition, sélection, fonctionnement : voici tout ce qu'il faut savoir sur ces équipes hors du commun. 

Qui les composent ?

L'équipe olympique des réfugiés est formée de 29 athlètes (19 hommes et 10 femmes). Originaires de 13 Comités nationaux olympiques (CNO) hôtes, dont la Syrie, l'Iran et l'Afghanistan, ils vont concourir dans 12 sports (parmi lesquels le cyclisme, le judo ou encore l'athlétisme).

Ces athlètes sont accompagnés de leurs entraîneurs et d'un staff dédié, "kiné, médecins, comme n'importe quelle équipe nationale", précise Anne-Sophie Thilo, chargée de communication de l'équipe olympique des réfugiés. 

Six athlètes (une femme et cinq hommes) forment cette année la première équipe paralympiques des réfugiés. Qualifiée "d’équipe la plus courageuse au monde" par le président du Comité international paralympique (CIP), Andrew Parson, elle rassemble des sportifs de Syrie, du Burundi, d'Afghanistan et d'Iran qui participeront aux épreuves d'athlétisme, de natation, de canoë et de taekwondo. 

Depuis quand existent-elles ? 

La première délégation de l'EOR a fait son apparition lors des Jeux olympiques de Rio en 2016. L'équipe présente au Brésil était composée de dix athlètes. Six d'entre eux ont à nouveau été sélectionnés pour les Jeux de Tokyo. S'il y a cinq ans, deux athlètes paralympiques indépendants avaient participé aux Jeux, c'est la première fois qu'une véritable équipe est montée par le CIP.

Les athlètes des deux équipes concourront sous le drapeau olympique. En cas de victoire de l'un d'eux, l'hymne olympique résonnera.

Comment sont sélectionnés les athlètes ?

La sélection s'est faite sur les performances sportives des athlètes et la confirmation de leur statut de réfugié par le Haut commissariat aux réfugiés (HCR), une agence des Nations Unies. "La représentation équilibrée en termes de sports, de sexes et de régions a par ailleurs été prise en compte", précise le CIO. 

Les 29 participants aux Jeux ont été sélectionnés parmi les 56 membres du programme de soutien aux athlètes réfugiés de la Solidarité olympique, une commission du CIO. "Ces athlètes reçoivent une aide mensuelle de 1300 dollars [environ 1270 euros]", explique la chargée de communication de l'équipe, "qu'ils peuvent utiliser pour payer les frais de préparation physique, d'équipement ou encore de déplacement".

Pour sa première apparition à Rio, l'équipe des réfugiés était composée de dix athlètes. (FRANCK FIFE / AFP)

Quel est le but ? 

L'objectif est d'attirer l'attention sur le sort des réfugiés : envoyer un "message de solidarité et d'espoir" et "sensibiliser la population à la tragédie que vivent plus de 80 millions de personnes déplacées sur la planète", indique le CIO. Le but de l'équipe paralympique est également de "promouvoir l’inclusion des réfugiés handicapés dans le sport", selon le Haut commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi.

"Ces athlètes font preuve d'une immense résilience et ont de magnifiques parcours, souligne Anne-Sophie Thilo. Cela montre que le sport peut changer des vies." 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.