Paris 2024 : le gymnaste Samir Aït Saïd, porte-drapeau français à Tokyo, qualifié pour les Jeux

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Le gymnaste Français Samir Aït-Saïd s'est qualifié pour la finale aux anneaux en Coupe du monde à Doha. Cette performance lui permet de décrocher son ticket olympique pour les Jeux de Paris 2024.
Gymnastique : Samir Aït-Saïd en finale de Coupe du monde Le gymnaste Français Samir Aït-Saïd s'est qualifié pour la finale aux anneaux en Coupe du monde à Doha. Cette performance lui permet de décrocher son ticket olympique pour les Jeux de Paris 2024.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Le gymnaste français s'est qualifié pour les Jeux, vendredi, grâce à sa troisième place aux anneaux, lors de l'étape de Coupe du monde de Doha.

Le gymnaste français Samir Aït Saïd s'est qualifié pour les Jeux olympiques de Paris 2024, vendredi 19 avril, grâce à sa troisième place aux anneaux lors de l'étape de Coupe du monde de Doha. "Ça a été une guerre de fou malade. Je n'ai même pas de mots, c'est extraordinaire. J'ai réussi à revenir, à me qualifier, je suis trop heureux", s'est réjoui le gymnaste.

Il n'avait jamais autant bataillé pour se qualifier. "Il y a eu énormément de stress car l'équipe de France par équipes ne s'est pas qualifiée, on n'a eu aucun quota en individuel. Le seul moyen, c'était d'aller sur ces étapes de Coupe du monde", a-t-il expliqué.

Samir Aït Saïd, porte-drapeau de la délégation française lors des Jeux de Tokyo en 2021, participera ainsi à ses troisièmes JO, rappelle la FFGYM qui précise néanmoins que "sa sélection devra être validée par la Commission consultative des sélections olympiques du Comité national olympique et sportif français (Cnosf)".

Le natif de Champigny-sur-Marne, âgé de 34 ans, s'était gravement blessé (double fracture tibia-péroné) lors de l'épreuve de saut de cheval des Jeux de Rio en 2016. Il a ensuite participé aux Jeux de Tokyo, terminant au pied du podium (4e) aux anneaux, son agrès de prédilection.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.